le violet touchant l’or, au Vatican

Je ne sais si cette dame japonaise, venue visiter le Vatican est illuminée, je ne sais si elle trouve sa couleur ratée, si elle en est heureuse; si juste elle s’en fout. Mais j’adore imaginer la liberté que certaines personnes acquièrent avec l’âge. ça se passe comment pour vous? Parce que de mon côté, à 34 ans (oui je sais, mon “about” est déjà obsolète), j’ose beaucoup plus de choses aujourd’hui qu’il y a 10 ans.

Avez vous vu ce petit bijou?

Advanced Style: Age and Beauty on Nowness.com.

ça vous inspire quoi? Pour moi, un petit bonheur hilare. Car il y a je crois dans leur liberté, quelque chose à capter pour nous toutes (tous?). Maintenant. Tout de suite.

Hier, j’ai passé une journée folle, complètement folle. Quelque chose dont je ne peux pas encore parler. héhé (ma fille en regardant les photos m’a juste dit, “je t’aime bien avec des oreilles dorées sur la tête”). Mais dont la simple évocation provoque chez moi un très, très large sourire. La folie, lâcher prise, ça fait rire. ça vous mets dans des situations inédites. C’est initiatique, inoubliable. Qu’en dîtes-vous?

Je repense à la question de Kieu My la semaine dernière me disant “je ressemble à un clown lorsque je mets des couleurs franches, comment faire?”. J’adorerais avoir son avis après avoir vu ce film. Je pourrai lui dire de tapoter ses lèvres avec un tout petit peu de fond de teint sur la couleur du rouge pour l’atténuer et l’accorder au reste de son visage. Mais je crois surtout qu’il faut qu’elle s’en foute (“I don’t give a shit” dit l’une des ladies du film) et qu’elle suive son désir (qu’il soit rouge franc ou légèrement atténué). Et puis la tendance est aux couleurs fortes, aux imprimés de bananes géantes, aux accords imparfaits. C’est donc maintenant où jamais pour être déraisonnable!

Je vous laisse avec une vue qui m’a subjuguée hier, quand j’étais folle. Et libre.

Mille baisers,