Je vous présente de nouveaux boyfriends. J’ai rencontré Sean & Seng à Cannes en mai dernier. Ils sont photographes de mode, notamment pour Pop, Dazed and Confused, Numero, des magasines que j’adore. Leur univers très, très sensuel, parfois provocant n’en reste pas moins onirique. Je suis happée par chacune de leurs séries. Nous nous sommes retrouvés à Portobello Road chez Julie’s, pour prendre un ti-thé. London is really sweet.

Il faisait gris et tout doux. Comme beaucoup de mes boyfriends, le truc de Sean & Seng c’est la gym. Ils mangent sain, presque que du bio, et pour leur peau, c’est très simple aussi. Ils ont une huile basique, bio aussi. Le soir, ils se nettoient le visage avec. Passent de l’eau chaude. Vous vous souvenez, en on a parlé ici et . Et s’en remettent un film pour hydrater leur peau. Easy.

J’ai souvent tendance à me faire tout un film sur les artistes, surtout dans la fashion. Qui doivent être, j’imagine, trop fous, trop excessifs, trop chiants aussi. Mais Sean & Seng (l’un ne va pas sans l’autre) sont si doux et simples aussi. Je pense souvent à Seng, qui est né en Malaisie. Il “savait” qu’il ne pourrait pas rester vivre là-bas. Il est parti tout jeune, pour faire ses études d’arts à Londres. Ce genre de truc me sidère. J’ai rencontré l’autre jour une Chinoise qui “savait” aussi qu’elle ne pourrait pas vivre là-bas. Elle venait d’une famille aisé qui lui a offert un tour du monde pendant 1 mois pour qu’elle se fasse une idée. 2 à 3 jours par destination. Elle a choisi l’Australie et y réside, toute heureuse depuis plusieurs années maintenant. pfff, il y a des trucs qu’on peut pas inventer.

Bref, je reviens à mes Lords. En arrivant à l’université, Seng a rencontré Sean. L’un en section mode, l’autre photgraphie. Ils ne se sont plus quittés. Et font maintenant tout à deux. C’est un truc qui m’a toujours fait fantasmer. Travailler avec ton mec. Tout faire à deux. Et vous?