Sarah et moi avons fait nos études ensemble; on s’est rencontrées il y a pffff. Je me rappelle qu’à l’époque, les gens n’étaient pas gentils avec elle. too blond. ça prend parfois du temps de rencontrer le coeur de quelqu’un.

Sarah, elle a toujours porté du bleu sous ses yeux bleus. elle vous dira que c’est gris (mais c’est pas vrai). Et plein de terrracotta aussi. Bref, Elle fait tout ce qu’on dit de pas faire. Et moi, j’adore ça.

Elle est aujourd’hui agent indépendante de très belles marques, comme … Maison Olga. D’ailleurs, faut que je vous montre mes achats de la saison été. bref. L’autre jour, j’arrive au showroom papeuter avec les copines et qui va là? Catherine :


Je lui ai dit : mais c’est pas possible comme Sarah, c’est la même que vous.

“ah oui? ah bon? super

- et… c’est moi ou vous vous maquillez pareil?

- oui : on en met partout et on laisse plein de traces!”

hahahaha; je sais pas pour vous, mais j’adore rencontrer les parents, la famille de mes amies. ça m’a émue en fait de rencontrer la mère de Sarah et de comprendre d’où elle venait et quelque part aussi, comment elle allait certainement se bonifier encore avec l’âge.

Sarah porte un merveilleux gilet de l’hiver prochain. Une collection aux couleurs de Normandie, on en reparlera.

Il y a un truc que Sarah a fait sans maman, c’est ça :

Comme Laurence de Maison Olga, elle l’a fait réaliser par Leila, tatoueuse parisienne. C’est drôle parce qu’il y a quinze ans, on s’est toutes les deux fait tatouer le bas du dos. pour ma part, c’est une mocheté je vous raconte pas. Mais bon, il vit là sa vie sans que j’ai à le voir. ça me va.

J’adore ici la délicatesse de ces fleurs de frangipanier. Comme un souvenir de Bali. En gris sur sa peau blanche, je trouve ça magnifique.

Doux baisers.