Nous sommes arrivées ce matin au Vietnam avec Maman (que vous avez bien reconnue dans le post précédent, alors que je n’avais même pas parlé du décolleté)(bravo). nous sommes ici pour aider ma grand mère à rentrer en France. sa santé s’est dégradée depuis cet été et nécessite qu’elle rentre auprès de nous. ma mini mémé. je l’ai trouvée tellement jolie dans son pyjama à fleurs. et son carré d’argent.

SupaDocteurLoan, la traite toute la journée (acuponcture, massage, piquouses, nutri-thérapie…) et moi je lui fais des câlins. chacune son expertise. Nous rentrons en fin de semaine, juste le temps de vérifier qu’elle est prête pour ce grand voyage. elle le désire depuis si longtemps.

En me réveillant de la sieste tout a l’heure, maman avait emmené mémé acheter des lunettes. Elle s’est choisie des Dior… ;D ce qui m’a inspiré le titre du post.

C’est pas simple de “regarder”, “raconter”, “vivre” quelqu’un par delà sa maladie. sans doute ce voyage va t il me permettre de faire le point sur beaucoup de choses, que je viendrai alors partager ici. ou… pas. on sait pas. C’est mon psy qui m’a dit ça avant le départ : on sait pas.

Belle semaine à tous