“Allez viens ma fille, on s’inscrit” j’avais dit oui pour faire plaisir à ma mère. et puis en fait… évidemment, je l’ai fait pour moi!

 

QUOI?

MBSR ça veut dire Mindfull Based Stress Reduction. Ma mère et moi avons donc participé à un stage qui s’est déroulé sur 8 semaines à raison de 2h30 chaque mardi soir, ainsi que des exercices à pratiquer au quotidien, dont une séance de 45min env. nous avons aussi fait une journée sans parole, à l’issue de laquelle j’ai pris ce selfie. il m’a fallu plusieurs heures pour redescendre de mon nuage. quelle expérience!

 

COMMENT?

être pleinement conscient, ça s’apprend. Le stage est soutenu par de multiple supports, écrits, exercices, poèmes, partage etc… il est surtout guidé par diverses séances de méditation (assise, debout, immobile, en mouvement….). la méditation MBSR nous invite à ressentir plus consciemment ce que le corps ressent, notamment via le souffle. la grosse révolution, c’est de sortir de la pensée. penser, quand on est stressé, n’est pas bon. d’une certaine manière, plus je pense… moins je suis! j’avais déjà suivi des cours de méditation mais ne comprenais pas; on me disait “faîtes le vide dans votre tête” et j’avais envie de dire “bah justement je vois pas comment”. et là, on apprend à le faire, et si une pensée revient, c’est juste normal, on peut juste le noter, et revenir à la méditation. tout se fait simplement, doucement et avec bienveillance. sans jugement.

 

POURQUOI?

C’est vrai, pourquoi méditer ou même être pleinement conscient? la méditation est une pratique dérivée du bouddhisme. les neurosciences se sont penchées sur le sujet de manière non religieuse car on a constaté que les moines pratiquant la méditation avaient des parties du cerveaux surdéveloppées par rapport à des cerveaux normaux. si je me souviens bien l’hypophyse, notamment responsable de la sécrétion d’une hormone anti-stress est hyper développée. on apprend donc que la pratique de la méditation permet de réduire efficacement le stress.

Des études ont aussi prouvé que l’on est plus heureux à faire des choses en pleine conscience, ne serait ce que se brosser les dents, qu’en rêvant à refaire le monde, quand bien même ce monde serait beau et parfait.

 

SUIS JE MOINS STRESSEE DEPUIS?

Alors je n’ai pas de leçon à donner sur le stress, car je suis plutôt à fleur de peau. plus qu’un agenda débilement trop plein auquel faire face, des clients de partout (c’est cool ça), des mails à n’en plus finir, le téléphone etc, je suis d’une nature hyper-sensible et donc sujette à beaucoup d’émotions. ce qui n’est pas toujours simples à gérer.

en même temps, ce stage m’a permis de “redescendre” plus vite. beaucoup plus vite. j’ai appris que je n’étais pas réduite à mes pensées, même si souvent, je peux m’y identifier. s’il y a un stress, qui chez moi se manifeste par des cogitations sans fin, je peux stopper la spirale, me raccrocher à mon souffle. qui lui est toujours là. quoiqu’il arrive, si mon cerveau flanche, il me reste mon corps. quoiqu’il arrive, je respire!

bref, pour vous dire que ce stage m’a énormément apporté. qu’effectivement, je n’arrive pas à me poser quotidiennement pour faire ma méditation de 45 minutes, mais que toutefois, j’en fais 3-4 fois par semaine et que surtout j’arrive, parfois, en dehors de ces séances “bloquées”, dans la vie normale, à développer une meilleure présence à l’instant présent.

De même, tous ces moments entre deux rdv, dans le métro, ou tout simplement à marcher, à faire à manger, et bien j’arrive, parfois, à méditer. je me suis rendue compte que ces moments étaient des moments habituellement remplies de pensées, mais que je ne produisais pas de Pensée, plutôt des ruminations, des to do sans fin que l’on se passe dans la tête, etc, voyez vous ce que je veux dire? eh bien ces moments que j’accordais inconsciemment à disons le, du stress, j’arrive maintenant à le dédier à de la pleine conscience. sentir le vent, les vêtements, le pied qui s’aplatit sur le sol, avoir un contact direct avec les choses me remplit d’avantage que tout ce qui pouvait se passer “là-haut”. D’une certaine manière, je me demandais comment j’allais, avec cette vie déjà trop pleine, pouvoir accorder du temps à la méditation. ce qui se passe est inverse puisque je “vis” d’avantage depuis que je médite. suis je claire?!

finalement, j’ai reçu ça comme un cadeau. un cadeau offert par ma mère, mais que je continue à me faire à moi-même, en prenant soin de moi, pour moi. je ressens oui, beaucoup de gratitude.

 

GOODIES

Inken, l’une des 2 personnes à délivrer le cours que j’ai suivi, nous a même fait un enregistrement de méditation guidée (nous en avons reçu 4 différentes pendant le stage pour faire nos médiation quotidiennes “at home”). c’est rien que pour nous. comme ça vous pourrez essayer. ça ne dure que 20 minutes mais je trouve ça super et l’en remercie de tout mon coeur. C’est par ici en bas de page! Essayez et vous me direz!

j’espère que cela vous a intéressé. j’ai mille choses à dire encore sur ce sujet mais peut être le ferais je en com.

je vous souhaite à tous une très très belle journée.