Beauty portrait

Etienne : brunch BaBy!

Quand il a ouvert la porte pour m’accueillir, je me suis dit “naaaan…. sans déconner Etienne… C’EST QUOI CE DECOLLETE, ETIENNE?!” Tu veux que j’arrache tout ou?!

Bon ensuite, j’ai vu la taille de la cuisine, ou plutôt sa configuration : compter un couloir de 80cm sur 3 mètres. Et je fais comment pour tourner “AUTOUR”?! “oups pardon, je me suis encore frottée contre toi” “ohlala, on serait pas collés serrés là!” … pffff, c’est trop dur ma vie, je vous assure.

Bref. donc Etienne, je l’ai rencontré parce que c’est le grand copain de Rishi. Vous vous rappelez de la bombasse aux 3 chignons? (bien sûr que vous vous rappelez)(#bave). Étienne, je vous en parlais aussi la semaine dernière car c’est l’auteur du chignon aux racines noires. Il est coiffeur chez David Mallett. mais va savoir pourquoi, il a préféré m’accueillir avec un brunch (et un décolleté). cela dit ça n’était pas une mauvaise idée, on s’est tellement régalés! et c’est trop beau un homme qui cuisine.

Blague à part, j’ai mis beaucoup de temps à monter cette vidéo. genre 5 mois. J’étais un peu troublée, je savais pas quoi raconter de cette rencontre et de la personnalité d’Etienne. Sur le choix de la musique notamment, du Franck Ocean aurait été top mais en répétition avec l’image, du piano, vachement beau mais peut être trop sentimental, un son plus hot (#rishi), han ça aurait été drôle mais je voulais pas un truc hystero, etc, etc. en fait, il me semble qu’Etienne porte un truc très beau et très complexe dans sa personnalité, à la fois douce et (très) musclée, extravagante et en même temps, retenue. vous me suivez?! Et puis la semaine dernière on m’a invitée au concert de Keziah Jones, c’était fou, assez magique même. Et ça m’a ramenée à ce moment précis qui débute la vidéo où Etienne chantonne Lunar… la boucle était bouclée!

Alors vous allez me poser la question… donc je vous réponds : l’autre jour, Etienne est passé à la maison et ça n’a pas loupé “bonjour monsieur t’a quoi aux yeux” la phrase sans virgule vous voyez? cash le Léo. CASH! il a répondu “des tâches de beauté”. j’ai trouvé ça trop beau. aussi.

pas vous? mille bises

Morgane : la douceur

ah bah enfin un nouveau beauty portrait!!!! EN-FIN! j’ai rencontré Morgane lorsqu’elle m’a accueillie pour la dernière vente Buy Buy en décembre dernier. Bon alors Morgane, c’était pour moi une énigme. pour re-situer un peu le personnage, Morgane est la créatrice des Composantes, puis de Sézane. Cartons intersidéraux de la toile… on catalogue souvent les business women dans des caractères forts, voire durs. tout ce que je voyais d’elle me paraissait à l’opposé si doux, si tendre.

eh bien, en la rencontrant, c’était pire! L’indépendance, la liberté, l’ambition peuvent avoir ce visage aussi. Ce léger tremblement dans la voix. un mélange d’humanité, de fébrilité et de confiance, de bonhomie. avec toujours cette envie “que ça ne se voit pas trop”. on est restée à papoter pendant bien 2 heures. Dans cet appartement, comme elle, inonde de lumière. ça m’avait tellement émue!

merci Morgane!

Morgane porte: le Sérum Advanced Night Repair d’Estee Lauder, la Crème Hydratante et Reconstituante de Tata Harper, un Contour des yeux ainsi qu’un Anticernes Estee Lauder, le Crayon Double Wear en Bronze d’Estee Lauder, le Recourbe Cils Shu Uemura, le Mascara Diorshow de Dior, le Pure Color Blush d’Estee Lauder (teinte 08 – peach passion shimmer) et le Rouge à Lèvres Pure Color Crystal – Pink d’Estee Lauder également.

Nicolas + Mark = l’Air de Panache pour le Grand Budapest Hotel

Avez-vous vu le dernier film de Wes Anderson? nan? si?

Et bien il y est question de souvenirs, d’amitié, d’intrigues, sentimentales et sexuelles, d’intégration… le tout habillé par les couleurs flamboyantes du souvenir : des costumes violets aux bas rouges, un hotel rose tout en haut des cimes enneigées de Zubrowska, des peaux orangées, comme la mémoire de ce jeune apprenti Lobby Boy, une tâche lit de vin sur une peau diaphane, presque bleutée. chaque plan est millimétré, chaque mouvement chorégraphié, comme une mécanique poétique.

Et puis, il y a ce parfum, l’Air de Panache, qui existe grâce à Nose et Mark Buxton. je me rappelle très bien il y a quelques mois, Nicolas était hyper fier :

“allo Mai, tu peux garder un secret?

-indeed

-on a gagné!!!!

- qué?!

- on va faire le parfum du prochain Wes Anderson qui a choisi notre création… ça va être la gââââre (entendre la “guerre”)(canadian style)

le fait qu’il ne soit pas commercialisé le rend en même temps irréel. gratuit. fantaisiste. précieux. tellement désirable. il porte bien son nom celui là!

j’espère que l’itw vous a plu. et vous propose un concours extra-ordinaire car Nicolas m’a offert 2 parfums pour vous. juste à titre indicatif, les Pays Bas tout entier n’en recevront que 8!!!! hahaha. j’en voulais 2 et pas 1 (et pas 0) parce que je veux être sûre qu’au moins une personne en province puisse sentir ce parfum fabuleux. les parisiens pourront passer chez Nose, au Royal Monceau, chez David Mallett ou encore à l’hotel Raphaël. ou bien sûr tenter leur chance ici même.

la règle est simple : votre mémoire a quelle couleur?

> laissez moi votre réponse en com avec la ville dont vous êtes originaire

> cliquez ici même pour vous inscrire

> cliquez ici même pour partager la news à 5 personnes.

clôture le 6 mars a minuit et on choisira au hasard!!!

bonne chance!!!! xoxo

ps : merci à Nicolas car cette itw vidéo est et restera une exclusivité, de même que les droits à l’utilisation de la BO pour la vidéo. big up à la Twentieth Century Fox!!! naaan? siii!

Lydia : a smiling rose

Mais qu’elle est belle, c’est pas peussib’!
figurez-vous que Lydia, comme Elise, était lectrice du blog. et que depuis bah, elle fait un peu partie de la mille-fa. des histoires d’amour, de lâm, d’instagram, tout ça tout ça. mais… ça ne nous… regarde pas!

je voulais la filmer parce que hey c’est la beauté quoi. et aussi parce qu’elle entretient un lien très complexe avec ça. genre, Lydia peut se remettre du rouge à lèvres à la plage, vous voyez ce que je veux dire?
moi, dépassée… >>> moi, intéressée!
JAMAIS Lydia ne se montre sans makeup et ça m’a presque intimidée qu’elle accepte de se laisser “outer” comme ça. elle le porte cela dit tellement bien son maquillage. sa peau de porcelaine, ses grand yeux sur-lignés de noir et de reflets aquatiques. je la trouve mi-blanche-neige, mi-manga, mi-orientale. pffff. Je sais ça fait 3 “mi”.

l’autre jour, j’ai entendu dire qu’une “smilling rose” était une rose en train de s’ouvrir. oui finalement c’est ça aussi que je voulais filmer. merci Lydia!

Lydia porte : la Crème Haute Nutrition de Bio Beauté by Nuxe, la BB Crème au ginseng d’Erborian, le Correcteur Total Regard et Contour de Clinique, le crayon yeux marron Glyde-On Pencil d’Urban Decay (mais détourné pour les sourcils), l‘Aqua Cream Beige Rosé n°16 de Make Up For Ever, l’Eyeliner noir de Debby (ils n’ont pas de site), un Mascara Gemey Maybelline et le Rouge Baiser 415 (et ils n’ont pas de site non plus).

les princesses tristes de Val Garland pour Giambattista Valli

lors de la précédente fashion week, MAC m’a laissée filmer la makeup artist Val Garland en pleine préparation pour le défilé de Giambattista Valli. j’ai adoré la douceur de cette femme. sa manière d’aborder la mise en beauté pour la mode, avec cette sorte d’ambivalence doux-amer. la beauté a tant de visages. j’ai voulu aussi sortir des vidéos bachotage si efficace, pleine de wouahou effects, de flash et de glam. les mannequins arrivaient en retard et au compte gouttes en toute, à moitié au bout du rouleau. certaines étaient totalement épuisée. quel drôle de métier…

j’espère que cela vous a plus. j’ai depuis reçu la fameuse palette et ne vais pas tarder à m’en servir, pas pour me fatiguer d’avantage le visage mais pour retravailler ces couleurs thé toutes embrumées et si inspirantes. affaire à suivre…

Guillaume Gallienne : la beauté dans YSL de Jalil Lespert

Quand j’ai été invitée à l’avant-première de Yves Saint Laurent, je m’attendais, moi, Mai ColorDesigner, amoureuse de Saint Lolo, à ressortir couvertes de ses palettes chatoyantes. Nous en avons déjà parlé maintes fois ici. Mais il n’en fut rien. Je ne m’en plains pas car le film m’a emmenée bien ailleurs. Tout aussi loin sans doute. Les scènes de défilés m’ont fait vibrer avec énormément d’intensité. Et puis ces 2 acteurs… Il n’y a pas de mot pour le dire. Enfin si, tout bêtement, je me disais : quand même, ce Guillaume Gallienne, quel garçon absolument…. Pfff, c’est quoi, le mot ?! Je l’adore (et ne dis pas non à Pierre Niney, hein !).

Et puis, va savoir comment, lundi matin, je me suis retrouvée dans une loge de Direct 8, après son passage dans l’émission de Laurence Ferrari. Il avait fait le JT de Claire Chazal la veille. 10 millions de téléspectateurs ! Ici, on est beaucoup moins (hahaha), mais Guillaume et moi, on avait droit à une demie heure, rien que pour nous. C’EST PAS FOU DIS !!!! Je voulais qu’il me parle de ce qu’il avait appris sur la beauté grâce au film, ce que cela lui a appris sur l’amour, sur c’est quoi être un homme… des notions qui, me semble-t-il, lui sont chères. A moi aussi.

En ressortant, j’étais à la fois heureuse et embarrassée. Heureuse parce que Guillaume m’avait partagé tant de choses que je savourais mon plaisir, embarrassée parce que je pensais avoir de mauvais rushs. J’étais tellement absorbée parce qu’il me racontait que j’en oubliais souvent de filmer. Pfff… Vivre ou filmer… C’est parfois complexe. Et puis, pour le montage, c’était pire ! COMMENT JE PEUX ME PERMETTRE DE COUPER GUILLAUME GALLIENNE ?! Vous pouvez me dire ?!!! Je n’osais pas. Le son était formidable, mes images beaucoup moins. J’ai hésité à ne pas faire de vidéo et à vous retranscrire uniquement ce qu’il m’avait dit. Mais sa diction, sa manière de se mouvoir, d’incarner chacune des émotions qui le traversent (et il y en a tant), je me suis dit que ce serait dommage, non ? C’est tellement rare de voir un acteur de cette trempe avoir le temps de s’exprimer. J’espère que vous serez d’accord avec moi. La musique, tirée de la bande originale du film, que la production m’a autorisée à utiliser, m’a beaucoup aidée… Je fais des choses imparfaites, et me suis toujours interdit de m’en excuser, parce que l’important c’est… de faire, avec ce qu’on a. On a dit ça, non ?

Pour tous les fans, dont je fais partie, voici la restranscription intégrale, tout de même. J’ai pas du tout mis cent ans à le faire, hahaha, mais en tout cas voilà, Guillaume n’est pas coupé ! Cliquez en bas du post et vous verrez, il en dit bien plus encore.

mille baisers doux, encore bravo et merci à Guillaume Gallienne pour m’avoir reçue, avec tant de générosité, malgré votre épuisement ! Guillaume j’vous kiffe !

la BO de Yves Saint Laurent, avec des musiques orginiales de Ibrahim Maalouf

Lire la suite

Mikhail Rudy : l’Astre

 

 

d’habitude j’ai toujours plein de choses à dire pour accompagner, réceptionner, développer encore l’émotion que me procurent mes vidéos. mais là, vraiment j’ai que les yeux pour pleurer. il n’y a rien à dire. et en même temps, je peux pas arrêter le post comme ça. faut vous faire atterrir, prolonger les choses…

alors je vais juste vous raconter comment ça s’est passé. parce que moi, j’avais pas prévu. j’avais pas compris.

quand j’ai rencontré Valérie (encore merci pour tous vos commentaires hier), juste avant que nous finissions notre affaire, elle me dit : “bon, je suis coquine, mais avec tout ce que vous faîtes là, ça vous donne pas des idées, Philocalie? ça vous dirait pas de faire quelque chose?” je suis rentrée chez moi, je l’ai lu et lui ai envoyé une courte liste d’auteurs que je voulais filmer en train de lire leur propres textes. nous n’avions qu’une semaine, même pas, pour le faire. bref, mon idée était super, c’est sûre, mais enfin, elle était surtout super compliquée. je lui ai alors dit “c’est pas grave s’il n’y a qu’une seule personne de libre, il faut juste que ce soit Mikhail Rudy”. Personne n’était dispo. Mais lundi, je reçois un mail. Mikhail a un créneau mardi à 14h, et puis c’est tout. je défonce mon agenda et saisis ma chance. un deuxième mail “le Palais de Tokyo a donné son autorisation, on vous attend là-bas”

honnêtement, je vois pas bien le rapport, mais je me dis :”… super!”

j’arrive et le Palais et bah, il est fermé. bah oui, on est mardi. je comprends pas. et puis Mikhail arrive, si doux: “ça va ma chemise violette, j’en ai amenée une bleue si vous voulez. – non, non, vous êtes parfait”
là on déambule dans l’exposition, fermée donc, de Philippe Pareno qui a occupé les 22 000m2 du musée pour Anywhere, Anywhere Out of the World. 2 personnes du musée nous amènent dans un immense espace. et puis s’en vont.

nous voilà au milieu d’une installation monumentale, grise, noire et blanche, ponctuée de 2 chaises rouges, et d’un piano.

“alors on fait quoi?
- j’aimerais que vous me lisiez votre texte, et peut être si vous le voulez bien, j’aimerais vous filmer en train de jouer… un morceau de 3-4 minutes, cela vous serait il possible?”
Mikhail a commencé à jouer, une nocturne de Chopin, et puis je sais pas, il a préféré continuer, avec Orphée et Eurydice de Gluck, puis ce Wagner, qu’il a choisi pour accompagner son texte, et enfin, une partie de Petruschka de Stravinsky.

Petruschka, c’est la raison pour laquelle Mikhail était au Palais de Tokyo. la retranscription qu’il en a faite, permet aux automates qui peuplent l’exposition de Parreno de jouer sans lui en continue. il était à 14h au Palais de Tokyo pour répéter le concert qu’il va donner de manière exceptionnelle ce soir à 20h, lors de la nocturne ouverte au public. j’y serai. et d’ici là, je me pose la question de vous poster les rushs bruts des autres morceaux qu’il m’a joués. qu’en pensez vous?

Depuis mardi, je suis totalement habitée par cette rencontre. je n’ai jamais eu aussi envie, aussi peur de monter ma vidéo. comment oser couper dans une soie si vibrante, si précieuse, si… virtuose?! merci Mikhail pour ce moment inoubliable qui m’a fait approcher la musique comme jamais dans ma vie.

et des torrents de baisers à vous tous.

Valérie Solvit : reine des astres

je me sens tellement transportée par les personnes que je rencontre en ce moment (et c’est pas fini!). Valérie Solvit m’a été présentée lors de la soirée du lancement de son recueil PHILOCALIE. Amour de la Beauté. Philocalie est un recueil réunissant près de 80 auteurs (écrivains, illustrateurs, photographes, journalistes, acteurs, politiciens…) sur leur vision de la beauté. un travail d’orfèvre absolument fabuleux. j’ai adoré y lire Alain Rey sur la beauté des mots, Charlotte Gainsbourg qui aurait “aimé être belle”, Jean-Paul Enthoven sur la beauté comme preuve de l’injustice, François Zimmeray sur le droit à la beauté comme un élément de respect, voir les photos de Lindberg, de Jean Baptiste Huynh et… et je vous réserve une surprise pour demain!
Ce soir là, elle portait un énorme turban bleu ciel, des talons aiguilles et une robe blanche avec un immense décolleté, comme dans la vidéo.

“- ça doit être tellement bien d’ avoir une poitrine comme la votre! (hahaha, je vous assure que je lui ai dit ça pendant le tournage)(n’importe quoi)

- beh non, c’est ni bien ni mal, c’est comme ça, c’est tout!”

bref, on ne voyait qu’elle (…okay et joey starr aussi, qui a contribué au bouquin, avec beaucoup de joie d’ailleurs, la preuve). elle et l’intégralité du recueil exposé sur un très grand mur, au Grand Palais. Carrément. C’était tellement beau. bom’bé forcément, je suis tombée micro-amoureuse. il fallait que je la filme. elle m’a dit : “mais bien sûr!” parfois, suffit de demander…

Hors caméra Valérie, après avoir fini de “se préparer à rencontrer l’autre”, m’a confié : “vous voyez, moi je suis une militante de la beauté. parce qu’ils font chier ceux qui voient tout laid. ça n’existe pas une situation totalement laide. il y a toujours de la beauté pour nous sauver. et quand il pleut, eh bien j’arrive, et… il fait beau!”

Valérie, c’est une beauté qui se montre comme telle. Une beauté comme une forme d’élévation. Tellement hors norme, si intelligente, si confiante. Et si bien… Épicée! bien sûr qu’il fait toujours beau avec elle. Il fait toujours beau avec Valérie car Valérie, c’est le soleil!

Géraldine Dormoy : french charisma

Géraldine pour moi c’est un peu le mythe de la “blogo” (QUELQU’UN PEUT IL TROUVER UN AUTRE NOM QUE BLOG/BLOGO SVP?!)(MERCI!). Bref, j’ai toujours été admirative de l’intégrité qui se dégage de ses posts. de l’intelligence aussi. évidemment.

j’ai adoré filmer la femme Géraldine, cette voix, cette diction, le roux de sa chevelure, la peau diaphane, pimentée de rouge au bout de ses doigts. les teintes du bois et de sa robe. il faisait tellement moche ce jour là, elle me disait “t’es sûre que tu vois quelque chose?”. t’inquiète Géraldine, j’ai tout vu!

j’ai adoré aussi filmer l’esprit Géraldine. je trouve ça très beau sa manière d’être, cette concentration dans son regard, qui semble se perdre. chercher. parfois, Géraldine, elle semble rentrer en elle-même. que l’on parle de mode, de beauté, ou de quoi ou qu’est-ce, j’adore l’idée de la recherche. parce qu’on est toujours vrai quand on cherche, non? les femmes françaises, je crois que c’est ça qui les caractérise, c’est leur esprit. c’est cet esprit, ce truc qui s’échappe parfois, qui n’appartient qu’à soi et que personne ne saurait capturer totalement, cette liberté non affichée, mais vive, profonde, c’est ça qui me semble caractéristique de la sexitude et du charisme “à la française”.  nan je délire?! je serais très intéressée par le regard de son mari, qui est anglais.

Géraldine, j’te kiffe! et j’espère que vous aussi! encore merci à Sébastien pour son fabuleux montage.

très beau weekend à tous! muaaahhhh!

café mode, le blog de Géraldine Dormoy

EDIT // Géraldine a écrit un post qui m’a beaucoup émue sur cette vidéo. elle y donne aussi la liste des porduits utilisés. c’est par ici.

Marie Laure Mercadal : sensuous know how!

 

Après la fille, la mère! Quelle est belle! et puis cette histoire de crêpage qui se refile de génération en génération, ça m’a tuée. De toute façon, quand Marie Laure Mercadal m’a ouvert la porte de son nouveau chez elle (elle venait à peine d’emménager), dans sa belle nuisette Missoni, je veux dire, en toute simplicité quoi, j’ai tout de suite adoré. quelle liberté! les méditerranéennes, je vous jure! J’aime quand on semble si bien se connaître. Chaque ligne, chaque couleur, chaque matière. On semble se créer soi même. J’adore. Maaaa, qué sexy!

Atelier Mercadal

Dans les yeux de Dora

J’ai rencontré Dora par hasard : en laissant un message sur ma fanpage disant que je partais à Helsinki. sa belle soeur m’a contactée en me disant d’aller voir son blog.
je ne m’attendais pas du tout à trouver cette personnalité de l’autre côté de la toile. Au début, j’ai vu son incroyable beauté, toute couronnée de fleurs, son sourire, ses yeux…pfff! et puis me sont apparus les musiques orientales, le nom de som tumblr, arabarabarab, sa religion, son âge, 23 ans, son… mari… ses vidéos hilarantes sur le voile intégral …. il fallait que je la rencontre. il le fallait!

quand j’y pense, superbytimai est une aventure extra-ordinaire parce que toujours, ce blog me pousse vers l’autre; moi qui suis si solitaire…

Au delà de la religion, j’ai été fascinée par sa force, sa douceur, la liberté de ses choix, son regard sur le monde. Elle m’a racontée son histoire, comment sa mère, finlandaise, a pleuré quand elle lui a annoncé à 17 ans qu’elle voulait devenir musulmane. comment elle a accepté. Elle m’a racontée que Khaled, son mari, venait juste d’emménager à Helsinki. il est anglais d’origine Egyptienne. ils ont commencé par une relation long distance, pendant 3 ans avant de se marier! wahou!

Je ne vous raconte pas dans quel état j’étais quand Dora a sorti son tapis, son voile. Elle a prié aussi. L’émotion de la voir se mettre.. à nu. De cette manière.

Fedayi Pacha : Sub Sahara (feat. Nassim Kouti)

Iseult par la Fiancée du Facteur

Quelle grâce cette Pénélope!!! On dirait pas un Botticelli?! L’humour en plus! Alors voilà la Fiancée du Facteur a 2 ans (cette vidéo oui, c’était il y a 2 ans!). Un nouveau site web, un succès invraisemblable au Vietnam et dans toute l’Asie du Sud Est! Et tout et tout! Je voulais qu’elle nous raconte sa manière de créer, sa marque. Qu’elle se raconte. Ça m’a fascinée. J’espère que vous aussi!

Happy bDay, belle fiancée et
Très belle semaine à vous!

le Beauty Portrait de Pénélope

notre autre vidéo sur la Fiancée il y a un an

Kate Bush : Army Dreamers

Rish from David Mallett : your super fresh Bun Professor

Rish from Supertimai on Vimeo.

AAAaaahhhhHHHhHHH, allez les meuffes, on ravale sa bave! Rish? nan mais quelle beauté. Alors, je vous le dis tout de suite, je veux des cheveux longs RIGHT NOW! J’ai rencontré Rish lors de notre première soirée shopping chez Nose. il est l’un des assistants du très grand David Mallett depuis 6 ans déjà. A ce moment là, il me parlait de sa phase christique, avec ses cheveux longs et sa barbe (d’où son parfum “Fils de Dieu“)(oui ça sent hyper bon)(oui, dans sa nuque à bisous)(pfff). Du coup, je ne pensais pas repartir du shooting avec la recette “du banane”! alors, je veux en voir partout maintenant des bananes okay? d’ailleurs, j’aurais dû titrer : your fresh professor for a hot banana.

… ou l’inverse… hahaha.

Je voulais dire aussi aux quelques mecs qui me lisent (notamment par dessus l’épaule de leur meuffe/mec) : c’est beau un mec beau, mais c’est encore plus beau un mec qui se fait beau. (mouais, donc c’est carrément chaud un mec beau qui se fait beau). et nous les meuffes (sorry, je parle pour vous), on adooooore ça, quand notre mec (beau) se fait beau? CAPITO?!!! alors les hommes qui ne le font pas, vous retournez devant le miroir et je suis sûre que vous avez quelque chose à faire pour nous faire quer-cra sa mère. et si vous ne savez pas par où commencez vous nous laissez faire (avec un budget)(hahaha) et on s’en charge. et si tu refuses “mec”, ça s’appelle un BLOCAGE… mec! hum, et ce serait con de rester qué-blo alors que le but est de nous faire quer-cra, non? J’ai pas raison?

allez, je vous embrasse tous! hey, et toi, Jesus… reviens!

The Internet : Dontcha

 

Nhat Le : femme fleurs

Nous sommes arrivées ce matin au Vietnam avec Maman (que vous avez bien reconnue dans le post précédent, alors que je n’avais même pas parlé du décolleté)(bravo). nous sommes ici pour aider ma grand mère à rentrer en France. sa santé s’est dégradée depuis cet été et nécessite qu’elle rentre auprès de nous. ma mini mémé. je l’ai trouvée tellement jolie dans son pyjama à fleurs. et son carré d’argent.

SupaDocteurLoan, la traite toute la journée (acuponcture, massage, piquouses, nutri-thérapie…) et moi je lui fais des câlins. chacune son expertise. Nous rentrons en fin de semaine, juste le temps de vérifier qu’elle est prête pour ce grand voyage. elle le désire depuis si longtemps.

En me réveillant de la sieste tout a l’heure, maman avait emmené mémé acheter des lunettes. Elle s’est choisie des Dior… ;D ce qui m’a inspiré le titre du post.

C’est pas simple de “regarder”, “raconter”, “vivre” quelqu’un par delà sa maladie. sans doute ce voyage va t il me permettre de faire le point sur beaucoup de choses, que je viendrai alors partager ici. ou… pas. on sait pas. C’est mon psy qui m’a dit ça avant le départ : on sait pas.

Belle semaine à tous

Tamar and Noa : Misses Crazy and Crazi-er

 

hihihi, encore merci pour vos commentaires sur ces derniers posts. Wahou, je voulais revenir sur terre en vous présentant ces 2 beautés.
En fait, juste avant de partir pour Tel Aviv en mai dernier, mon amie Céline me dit : appelle Tamar de ma part, tu verras, elle est top et puis, elle est agent d’artistes, vous allez vous marrer. et puis… la beauté quoi”.
Le réseau d’amies, il n’y a rien de tel! C’est alors qu’en contactant ladite Tamar, celle ci me dit :

“- mais non, suis plus du tout agent moi

- … ah

- MAIS je lance ma marque de sacs avec une amie ET elle vient de faire un truc du foie, ça pourrait t’intéresser”. je raboule. évidemment.

alors, la blonde et la brune, l’auto-cleaneuse de foie et la cloppeuse, la pas vraiment DJ, et la vraiment pas DJ… Tamar et Noa m’ont vraiment paru faire la paire! non? hahahah d’ailleurs, à ce propos, c’est pas la première fois que l’on parle ici du sujet “cleanage” (c’était un peu plus trash hahaha)(london oblige), ça commence à carrément m’intéresser cette histoire. vous en faîtes vous de ces smoothies dégueu-mais-qui-te-font-du-bien? vous allez jusqu’où dans votre santé/beauté? je veux dire, vous êtes des jusque-boutistes? des religieuses (comme ma reum par ex.)

c’est vachement intéressant aussi le sujet du rejet de la quête de beauté (attention avec un petit “b”). comment la recherche “classique” d’optimisation de beauté peut en débecter plus d’un(e).

Alors pour la petite histoire, le sac noir bah je l’ai pris… HAHAHA! et il ne me quitte plus parce qu’il est beau, robuste et tellement pratique, (l’ouverture avec les oeillets qui glissent avec aisance sur la double chaine dorée, c’est mortel). Vous pouvez découvrir toute la ligne Bellatrix entièrement faîtes à la mano (et dont elles sont très très très proud of) ici.

je vous laisse avec un tips pour chacune de nos deux beauties. bacci bacci

ÉDIT : il semble que certaines rencontrent des pb pour entendre la video. Je fais les rdv et tête de régler ça vite!

Ps : et pour celles qui ont entendu, il y a une petite imprécision dans la base son. Quand on parle de designs, on parle des textiles. Elles ne les font pas toutes car certains ont été chines de ci de la dans le monde entier! Xoxo

Ryan Hemsworth : Perfectly