Boyfriend

Peter : le Vaudou et la croix

waaaahououououou! j’ai adoré l’album de Vaudou Game, Apiafo, dès la première écoute, l’ énergie invraisemblable qui s’en dégage. de l’amour, de la transe, ce côté fait main que l’on ressent très très fort. et puis ce personnage enturbanné de blanc, très fraîchement vêtu de jaune, torse nu, ses bras, on dirait deux lianes, non? et qui, semblerait-il porte un millier de colliers…

nous avions déjà parlé de ce glissement qui me fascine tant, entre la personne et le personnage. à la ville, puis sur scène, comment on crée de la beauté, par “respect”, pour “honorer”… j’adore, j’adore cette idée.

pour ceux qui veulent savoir plus, il y a ici, une vidéo incroyable parue sur Arte, sur leur dernier concert aux Transmusicales. ils repasseront à Paris aussi le 12 février… ON Y VA?!!!

encore merci à Antoine, leur manager et à Julien, co-fondateur de leur label, Hot Casa Records, spécialisé dans la musique afro-soul et tropical-funk, et surtout dans la ré-édition de perles que l’on croyait perdues. Julien a notamment filmé toute la préparation de Peter (parce qu’il a très bon oeil aussi ;p)

Vaudou Game – Apiafo

Nicolas + Mark = l’Air de Panache pour le Grand Budapest Hotel

Avez-vous vu le dernier film de Wes Anderson? nan? si?

Et bien il y est question de souvenirs, d’amitié, d’intrigues, sentimentales et sexuelles, d’intégration… le tout habillé par les couleurs flamboyantes du souvenir : des costumes violets aux bas rouges, un hotel rose tout en haut des cimes enneigées de Zubrowska, des peaux orangées, comme la mémoire de ce jeune apprenti Lobby Boy, une tâche lit de vin sur une peau diaphane, presque bleutée. chaque plan est millimétré, chaque mouvement chorégraphié, comme une mécanique poétique.

Et puis, il y a ce parfum, l’Air de Panache, qui existe grâce à Nose et Mark Buxton. je me rappelle très bien il y a quelques mois, Nicolas était hyper fier :

“allo Mai, tu peux garder un secret?

-indeed

-on a gagné!!!!

- qué?!

- on va faire le parfum du prochain Wes Anderson qui a choisi notre création… ça va être la gââââre (entendre la “guerre”)(canadian style)

le fait qu’il ne soit pas commercialisé le rend en même temps irréel. gratuit. fantaisiste. précieux. tellement désirable. il porte bien son nom celui là!

j’espère que l’itw vous a plu. et vous propose un concours extra-ordinaire car Nicolas m’a offert 2 parfums pour vous. juste à titre indicatif, les Pays Bas tout entier n’en recevront que 8!!!! hahaha. j’en voulais 2 et pas 1 (et pas 0) parce que je veux être sûre qu’au moins une personne en province puisse sentir ce parfum fabuleux. les parisiens pourront passer chez Nose, au Royal Monceau, chez David Mallett ou encore à l’hotel Raphaël. ou bien sûr tenter leur chance ici même.

la règle est simple : votre mémoire a quelle couleur?

> laissez moi votre réponse en com avec la ville dont vous êtes originaire

> cliquez ici même pour vous inscrire

> cliquez ici même pour partager la news à 5 personnes.

clôture le 6 mars a minuit et on choisira au hasard!!!

bonne chance!!!! xoxo

ps : merci à Nicolas car cette itw vidéo est et restera une exclusivité, de même que les droits à l’utilisation de la BO pour la vidéo. big up à la Twentieth Century Fox!!! naaan? siii!

The Grand Budapest Hotel – Original Soundtrack

Guillaume Gallienne : la beauté dans YSL de Jalil Lespert

Quand j’ai été invitée à l’avant-première de Yves Saint Laurent, je m’attendais, moi, Mai ColorDesigner, amoureuse de Saint Lolo, à ressortir couvertes de ses palettes chatoyantes. Nous en avons déjà parlé maintes fois ici. Mais il n’en fut rien. Je ne m’en plains pas car le film m’a emmenée bien ailleurs. Tout aussi loin sans doute. Les scènes de défilés m’ont fait vibrer avec énormément d’intensité. Et puis ces 2 acteurs… Il n’y a pas de mot pour le dire. Enfin si, tout bêtement, je me disais : quand même, ce Guillaume Gallienne, quel garçon absolument…. Pfff, c’est quoi, le mot ?! Je l’adore (et ne dis pas non à Pierre Niney, hein !).

Et puis, va savoir comment, lundi matin, je me suis retrouvée dans une loge de Direct 8, après son passage dans l’émission de Laurence Ferrari. Il avait fait le JT de Claire Chazal la veille. 10 millions de téléspectateurs ! Ici, on est beaucoup moins (hahaha), mais Guillaume et moi, on avait droit à une demie heure, rien que pour nous. C’EST PAS FOU DIS !!!! Je voulais qu’il me parle de ce qu’il avait appris sur la beauté grâce au film, ce que cela lui a appris sur l’amour, sur c’est quoi être un homme… des notions qui, me semble-t-il, lui sont chères. A moi aussi.

En ressortant, j’étais à la fois heureuse et embarrassée. Heureuse parce que Guillaume m’avait partagé tant de choses que je savourais mon plaisir, embarrassée parce que je pensais avoir de mauvais rushs. J’étais tellement absorbée parce qu’il me racontait que j’en oubliais souvent de filmer. Pfff… Vivre ou filmer… C’est parfois complexe. Et puis, pour le montage, c’était pire ! COMMENT JE PEUX ME PERMETTRE DE COUPER GUILLAUME GALLIENNE ?! Vous pouvez me dire ?!!! Je n’osais pas. Le son était formidable, mes images beaucoup moins. J’ai hésité à ne pas faire de vidéo et à vous retranscrire uniquement ce qu’il m’avait dit. Mais sa diction, sa manière de se mouvoir, d’incarner chacune des émotions qui le traversent (et il y en a tant), je me suis dit que ce serait dommage, non ? C’est tellement rare de voir un acteur de cette trempe avoir le temps de s’exprimer. J’espère que vous serez d’accord avec moi. La musique, tirée de la bande originale du film, que la production m’a autorisée à utiliser, m’a beaucoup aidée… Je fais des choses imparfaites, et me suis toujours interdit de m’en excuser, parce que l’important c’est… de faire, avec ce qu’on a. On a dit ça, non ?

Pour tous les fans, dont je fais partie, voici la restranscription intégrale, tout de même. J’ai pas du tout mis cent ans à le faire, hahaha, mais en tout cas voilà, Guillaume n’est pas coupé ! Cliquez en bas du post et vous verrez, il en dit bien plus encore.

mille baisers doux, encore bravo et merci à Guillaume Gallienne pour m’avoir reçue, avec tant de générosité, malgré votre épuisement ! Guillaume j’vous kiffe !

la BO de Yves Saint Laurent, avec des musiques orginiales de Ibrahim Maalouf

Lire la suite

Rish from David Mallett : your super fresh Bun Professor

Rish from Supertimai on Vimeo.

AAAaaahhhhHHHhHHH, allez les meuffes, on ravale sa bave! Rish? nan mais quelle beauté. Alors, je vous le dis tout de suite, je veux des cheveux longs RIGHT NOW! J’ai rencontré Rish lors de notre première soirée shopping chez Nose. il est l’un des assistants du très grand David Mallett depuis 6 ans déjà. A ce moment là, il me parlait de sa phase christique, avec ses cheveux longs et sa barbe (d’où son parfum “Fils de Dieu“)(oui ça sent hyper bon)(oui, dans sa nuque à bisous)(pfff). Du coup, je ne pensais pas repartir du shooting avec la recette “du banane”! alors, je veux en voir partout maintenant des bananes okay? d’ailleurs, j’aurais dû titrer : your fresh professor for a hot banana.

… ou l’inverse… hahaha.

Je voulais dire aussi aux quelques mecs qui me lisent (notamment par dessus l’épaule de leur meuffe/mec) : c’est beau un mec beau, mais c’est encore plus beau un mec qui se fait beau. (mouais, donc c’est carrément chaud un mec beau qui se fait beau). et nous les meuffes (sorry, je parle pour vous), on adooooore ça, quand notre mec (beau) se fait beau? CAPITO?!!! alors les hommes qui ne le font pas, vous retournez devant le miroir et je suis sûre que vous avez quelque chose à faire pour nous faire quer-cra sa mère. et si vous ne savez pas par où commencez vous nous laissez faire (avec un budget)(hahaha) et on s’en charge. et si tu refuses “mec”, ça s’appelle un BLOCAGE… mec! hum, et ce serait con de rester qué-blo alors que le but est de nous faire quer-cra, non? J’ai pas raison?

allez, je vous embrasse tous! hey, et toi, Jesus… reviens!

The Internet : Dontcha

 

Christophe Robin x Timai

Ouhlala, que de beaux boyfriends cette semaine!
Christophe Robin, le coloriste des stars (vous vous souvenez? ici) m’a invitée à son salon pour me faire essayer ses 2 nouveautés à l’Huile rare de Figue de Barbarie, la plus anti-oxydante qui soit. La première est un masque pour régénérer le cuir chevelu, la seconde une huile pour le corps. Je ne vous cache pas que c’était très très bien, et qu’à la maison, entre Yann et moi, ça sent très très bon, et que c’est tout propre, tout doux et… et, et, et!
Enfin, je veux dire, moi qui ne vais jamais chez le coiffeur… C’est un truc de famille ça, je n’ai jamais vu ma mère aller chez le coupe-tif, ça “n’existe pas” chez moi. Alors, je dois avouer que je me suis sentie bien gâtée. C’est trop bon ces ambiances : les conversations légères, l’eau qui coule, le bruit des sèches cheveux (“hein? quoi? qu’est ce qu’il a dit?), les gens passent, s’en vont comme dans un moulin, et en même temps, c’est beau, c’est super relax, on prend soin de toi, de soi et … on est bien! Enjoy!

ps1 : alors ça vous a plu?

ps2 : on vous tient au courant dès que cela sort (quelques semaines tout au plus). Vous pouvez dores et déjà aller voir toutes les infos, le nouveau site de Christophe Robin, avec plein de vidéos et de magnifiques natures mortes photographiées avec soin et goût. des petits Caravage! c’est ici.

ps3 : je n’ai jamais vu d’aussi belles fleurs… avé les macarons assortis, le luxe!

Fela Kuti : Water No Get Enemy

Ari and his ladies

Ari Seth Cohen and Joyce Carpati

C’est lundi, et j’aimerais vous envoyer du soleil. Parce qu’Ari, c’en est un énorme, de soleil. Cela fait longtemps que l’on se suit. J’avais écrit cet article. Il m’a aussi aidée à rencontrer l’incroyable Debra à NYC, mais n’était pas lui-même en ville à ce moment là. Alors j’ai été très heureuse qu’il m’invite à la soirée de signature de son bouquin au Palais Royal. Enfin!

Ladite soirée était assez naze je dois dire. Pas à la hauteur d’un bonhomme comme lui, ni d’un événement comme celui-là. Là où à NY, le New Museum a concocté une soirée maousse (bah regardez!), le patron de la PetiteRobeNoire à Paris n’avait même pas commandé de livres… seriously! Allez, on s’est pas laissés abattre et on a décidé d’aller manger ensemble avec d’autres personnes venues le rencontrer.

Ari me raconte qu’il a passé toute sa vie à San Diego. Il est alors très proche de sa grand-mère. Quand celle-ci disparait, il décide de partir tenter sa chance à New York. Et créée son blog Advancedstyle.

“I am doing all this, all these lectures, book signing parties, tv shows but… it is not about me” : J’ai été très émue par sa démarche que j’avais comprise à demis-mots. Cette manière de célébrer la vie, et de rendre une forme de considération aux femmes “plus âgées” (vous verrez demain d’où vient cette coquette expression). go for LADIES’ PRIDE! Il me raconte que lors d’une release party, un jeune garçon vient à sa rencontre, le bouquin à la main. Il vient de très très loin. D’un autre pays je crois. Sa mère l’avait missionné pour faire signer son exemplaire de la main d’Ari. Le garçon raconte que celui-ci a changé la vie de sa mère, la manière de se considérer à nouveau. Trop peu de femmes, et d’hommes, considèrent l’âge comme un privilège. Et si Ari parle de style, c’est en fait pour mieux partager ce bonheur à être. Ensemble. Pleinement vivants.

Après ce premier livre (en vente ici ou chez Colette), Ari prépare un documentaire qu’il va tourner cet été. j’ai hâte!!!!

Ah oui, à cette soirée, il y avait aussi la très belle Joyce, alors… on se retrouve  demain pour son beauty portrait?!

plein de baisers,

Truc-Anh : CROIRE


photo de Chinara M. Abdykadyrova

Vous vous rappelez, je vous avais dit que j’hésitais, et en même temps, vous vous rappelez, on s’est souvent dit que c’était trop beau les hommes qui se faisaient beau: ici, ou , lalaaaaa!

Les photos de profil FB sont toutes petites vous savez. Mais là, je voyais sur le visage de mon frère, un épanouissement simple que je ne lui avais jamais vu. Du moins, en photo. C’est seulement en l’agrandissant que j’ai découvert ces 2 épaisses lignes de turquoise. AHHHHH, mais c’est de famille ou? hahhaa

Quand je lui ai demandé tout plein de questions Truc-Anh m’a dit qu’il avait simplement trouvé ce turquoise dans la trousse de Pénélope et en était tombé raide dingue. Il l’a posé illico sous les paupières “comme ça”, avant de partir à son propre vernissage. Son expo CROIRE/DOUTER est toujours en place dans la galerie la plus en vue de Ho Chi Minh City, la galerie Quynh. Et pour les autres, vous pouvez e-voir l’expo ici : www.truc-anh.com. Suis très fière.

Pour revenir à nos histoires de gens qui se font beaux, il y a chez beaucoup d’hommes “visiblement maquillés” -COMMENT CA VOUS N AVEZ JAMAIS CROISE UN GOTHIQUE OU QUOI?!!!!- il y a, je le perçois en tout cas, une forme d’inquiétude, de quête. ça revendique au fond, non? quoi? le droit à la différence? l’appartenance à un courant? l’égalité des sexes? (any clue would be welcome)(y a t il des GOTHIQUES dans la place?!). Je me rappelle d’un journaliste qui avait fait l’expérience de porter le kilt toute une journée. C’était il y a une dizaine d’années. Et de conclure son article avec cette phrase qu’un passant lui avait lancé “faut vraiment avoir des couilles pour le faire”.

Mais là, c’est différent, Truc Anh il te regarde, il est heureux et c’est tout. Il est. Il est. Et je trouve ça très très beau.

Mille baisers, tout autour de la terre


AMOUR !!! (Part 2/2)

Un ami me disait hier “y a pas assez de mec chez toi!” et c’est vrai, ça manque de boyfriend ici, non? (les beauti-is, vous pouvez laisser des commentaires aussi). Yann, vous le connaissez déjà à travers la musique et nombre de vidéos sur le blog. Il est beatmaker, pour ceux et celles qui ne connaissent pas, ça veut dire qu’il compose à travers des samples, notamment pour du hip-hop mais pas que.

côté beauté, Yann adorent les huiles : carotte, argan, amande… et comme tous les mecs qui ont une meuffe, il me pique tout plein de produits dans la salle de bain, surtout ma petite weleda à la grenade, ainsi que la shu uemura pour ses cheveux. ça devient de la soie après… n’est très bon!

Mais en fait, faut que je vous dise, c’est moi surtout qui lui pique l’essentiel. Car je n’ai pas trouvé de meilleur muse (mus?) pour mon blog beauté. Et ouais, la fille qui vous dit tout le temps “mais oui aimons nos imperfections”, bah en fait, elle se montre parfois, souvent paresseuse. Donc parfois, souvent, je me retrouve avec une tête de type HAHAHA-impossible-qu’elle-ait-un-blog-beauté. Yannis, lui, il est toujours beau, (hahahaha), je veux dire, il prend TOUJOURS soin de lui. TOUJOURS. devant sa glace tous les matins. à se huiler… BREEEEEFFFF! Que Hombre! ça m’inspire.

Et puis, il faut que je vous raconte. Vous avez vu sa bague? j’ai longtemps cru qu’il s’agissait d’un Y et d’un K, Yann Kesz, et puis, un jour je m’approche :

“c’est quoi?

- ah tiens, j’attendais que tu me demandes.

- c’est quoi?

- je l’ai trouvée dans une brocante (comme tout ce qu’il porte). après une histoire, en fait… c’est un double A.

- aha?! AhA!!!

- quand je l’ai achetée, je me suis dit que c’était le A de l’amour. Face à lui-même. Devant un miroir.”

Bah quoi vous n’avez pas compris? ce double A entrelacé… J’ai rencontré un homme qui s’était offert une alliance avec lui-même.

Siiii! tu le vois dans un film, tu te dis que c’est too much. Mais ça existe dans la vraie vie. Siiii!

Yann, avec sa meilleure amie DeeDee, va lancer son propre blog, vintage et nouveaux créateurs, très très bientôt, je vous tiens au courant?!

thousands of kisses, my Valentine-sssss!

Sean + Seng : the Sweet Lords

Je vous présente de nouveaux boyfriends. J’ai rencontré Sean & Seng à Cannes en mai dernier. Ils sont photographes de mode, notamment pour Pop, Dazed and Confused, Numero, des magasines que j’adore. Leur univers très, très sensuel, parfois provocant n’en reste pas moins onirique. Je suis happée par chacune de leurs séries. Nous nous sommes retrouvés à Portobello Road chez Julie’s, pour prendre un ti-thé. London is really sweet.

Il faisait gris et tout doux. Comme beaucoup de mes boyfriends, le truc de Sean & Seng c’est la gym. Ils mangent sain, presque que du bio, et pour leur peau, c’est très simple aussi. Ils ont une huile basique, bio aussi. Le soir, ils se nettoient le visage avec. Passent de l’eau chaude. Vous vous souvenez, en on a parlé ici et . Et s’en remettent un film pour hydrater leur peau. Easy.

J’ai souvent tendance à me faire tout un film sur les artistes, surtout dans la fashion. Qui doivent être, j’imagine, trop fous, trop excessifs, trop chiants aussi. Mais Sean & Seng (l’un ne va pas sans l’autre) sont si doux et simples aussi. Je pense souvent à Seng, qui est né en Malaisie. Il “savait” qu’il ne pourrait pas rester vivre là-bas. Il est parti tout jeune, pour faire ses études d’arts à Londres. Ce genre de truc me sidère. J’ai rencontré l’autre jour une Chinoise qui “savait” aussi qu’elle ne pourrait pas vivre là-bas. Elle venait d’une famille aisé qui lui a offert un tour du monde pendant 1 mois pour qu’elle se fasse une idée. 2 à 3 jours par destination. Elle a choisi l’Australie et y réside, toute heureuse depuis plusieurs années maintenant. pfff, il y a des trucs qu’on peut pas inventer.

Bref, je reviens à mes Lords. En arrivant à l’université, Seng a rencontré Sean. L’un en section mode, l’autre photgraphie. Ils ne se sont plus quittés. Et font maintenant tout à deux. C’est un truc qui m’a toujours fait fantasmer. Travailler avec ton mec. Tout faire à deux. Et vous?

Franck et Aurélien : the Feline Gentlemen

C’est touchant de retrouver des copains de … quinze ans. Avec Franck, à l’époque, on organisait des défilés (qui a dit pourris?) dans notre école de commerce, à Cergy (qui a dit pourri?). On s’amusait quoi. Puis, il a rencontré Aurélien. Il y a treize ans. eh bien ça aussi c’est touchant tiens, un couple qui dure si longtemps.

De leurs soirées déguisées, parfaitement fantasques, au lancement de leur marque de vêtements, de l’adoption de leurs chats (ils m’ont tout expliqué, allez sur www.webfelin.com) à leur pré-sélection pour l’Eurovision (je vous jure, impossible de remettre la main sur l’enregistrement du passage de leur groupe, les HOLOGRAMMES sur france3! Messieurs, vous étiez fabuleux), nous nous sommes perdus de vue jusqu’à l’autre soir où réunis lors d’un diner, on s’est dit que ce serait sympa de vous montrer ce qu’ils font pour être beaux.

A vrai dire, l’idée était à peine énoncée que je me suis retrouvée seule à table, avec les deux compères en train de se préparer dans la salle de bain fissa! hahaha, c’est la première fois que ça m’arrive!

Alors, je vous dis juste un truc et puis après je vous laisse avec eux hein, mais ce qui me plait chez les hommes qui se font beaux, et qui en plus assument le fait, c’est que

1/ ils sont plus beaux. hey, les mecs, c’est mé-ca-nique! hey les filles, dîtes le à vos mecs que c’est mé-ca-nique!

2/ tout ce qui s’apparente à du maquillage est visible mais imperceptible. A part pour quelques uns, c’est juste pas possible de “paraître” maquiller, alors pour ce qui est du teint, je trouve que c’est un bon tuyau pour choper leurs idées.

On sait bien que nos mecs adoooorent piquer nos petits produits dans la salle de bain, ni vu ni connu (genre). Pas vrai les filles? Bah là, on va faire le contraire!

Et comme ça après, ton mec te pique ton tuyau que t’as piqué à d’autres mecs. Et comme ça, il devient plus beau. c’est mé-ca-quoi ?! C’est génial! GéniAL! hahahaha

Juste pour que vous situiez mieux notre duo du jour, Franck est aujourd’hui chasseur de (grosses) têtes créatives et Aurélien, Responsable des boutiques Diptyque (va s’en dire, j’adore cette marque, on en reparlera). Les voici dans leur appartement bleu nuit, or et bientôt vert sombre, accompagné du magnifique Salem… oui, en fait, ils sont trois! Raaaaooon!

 

Allez, je vous laisse. KissKiss.

ps : n’oubliez pas de liker les tips qui vous plaisent!

Family Bun

Hey, hey,

Vous aimez les secrets de famille? Parce que ce qui suit révèle LE secret de beauté de la famille, celui qui fait partie intégrante de la silhouette de mon frère, j’ai nommé (attention j’ai une folle envie de faire clignoter ce qui suit) le chignon en 10 secondes et SANS épingle. Ce secret se refile chez nous de génération en génération. De femme en homme (pétasse ou pas). D’amoureux en amoureuse. Bah oui parce que ce qui est bon, c’est que le Family Bun peut se transformer en Love Bun. Yeah!
Voici donc Lâm et Justine à l’oeuvre. Merci les loutres! et à vous tous qui réussirez bientôt ce chignon génial (attention, c’est légèrement addictif, je vous préviens le risque est de TOUJOURS le porter) : bienvenue dans la famille !

Sophie Madeleine : Take Your Love With Me

My Skin goes for Aesop

Beaucoup d’entre vous me posent des questions sur ma routine soin. Alors quand la nouvelle boutique Aesop, rue Vieille du Temple a ouvert hier, je me suis rappelée que … je ne vous avais pas encore répondu.

Le soin et moi c’est une grande histoire … de recherche. Pas scientifique hein, mais je suis très souvent déçue. Alors, je cherche, je cherche, je change, j’essaie, je laisse au fond du placard, je cherche encore. Bah, avec Aesop, c’est directement cherche-trouve!

C’est assez simple, j’aime tout chez eux. J’aime les boutiques aux architectures savantes. J’aime les senteurs aux huiles essentielles. J’aime ne me pas rappeler des noms, parce que ça n’a pas d’importance. J’aime les packs, simples, sobres, bruns beiges et noirs, légèrement protestants. J’aime que les tubes soient faits pour être tordus. J’aime que ce soit mixte. J’aime que l’on ait inventé une hyper sensorialité dénuée de glamour. J’aime les textures qui se transforment. J’aime les applications adaptées à chacune d’entre elles. J’aime rentrer avec plein d’échantillons et les garder précieusement. J’aime que le vendeur me prenne la main (un vendeur vous a-t-il déjà pris la main de cette manière?) avec douceur pour me faire essayer les produits; J’aime qu’il ouvre le robinet sans bruit et que l’on aille ensuite glisser sous l’eau pour tout nettoyer.

Images de Yann Kesz

J’en discutais l’autre jour avec la Responsable de l’évaluation produits de chez XXX et elle me disait que l’important dans le soin c’est la propreté de la peau. Avant même l’hydratation, il faut penser à bien nettoyer, en début et en fin de journée (on en avait parler avec Mme Ines de la Fressange, vous vous rappelez?), mais aussi et surtout exfolier, une à deux fois par semaine. Je suis une inconditionnelle du combo exfoliation-masque. ça vous rajeunit de 10 ans. Et pour les grands jours, je rajoute en prémice le fameux BAIN VAPEUR du Dr Hauschka (pour l’appli, passez par ici). Le grain de peau devient tout fin, la peau est nette, douce et pleine d’éclat. ça balance!

Après pour les produits mêmes, cela dépend de beaucoup de facteurs. Votre type de peau, évidemment, de vos besoins (purifier? anti-ride-r? éclat-er?), il va de soi, mais aussi de votre sensibilité. C’est très important je crois de se reconnaitre dans le plaisir que vous apporte un soin. Certaines aiment l’huile, d’autre l’eau, etc.

Me concernant, je nettoie avec … comment ça s’appelle déjà … le GEL NETTOYANT A LA GRAINE DE PERSIL POUR LE VISAGE. Le visage à sec, les mains humides et on masse, avant de rincer. La peau est propre et toute douce. J’exfolie avec la PATE EXFOLIANTE ET PURIFIANTE POUR LE VISAGE (tu m’étonnes que je ne m’en rappelle pas des noms). L’idée n’est pas de poncer rapidou, on est d’accord, mais de masser tout doucement et longtemps. Quant au masque, j’utilise le MASQUE NETTOYANT A L’ONAGRE POUR LE VISAGE. Il y a du Géranium Rose, de la Graine d’Onagre et de la Feuille de Sauge, le tout dans une texture argileuse. Je vais faire mes affaires pendant les 15 minutes d’application. Je nettoie et… Génial, c’est génial.

N’oubliez pas le cou (c’est important pour la suite, quand vous prendrez de l’âge). N’oubliez pas le boyfriend (id).

Allez, je vais danser.

Baci

J’hésite

De manière générale, j’hésite toujours sur les vernis!

Hésitation 1 //

Ouais ok, j’ai un peu qué-cra cet été.

Acquisition de VINGT-DEUX vernis (tout le monde ne rentrait pas dans le cadre). Bon en même temps si vous saviez combien je les ai payé… hihihi. Vous seriez vertes (allez, balancez un prix voir). Toutes ces couleurs étaient à croquer, donc j’ai tout ramené et puis après il fallait les porter et là, je n’y arrivais pas. ça a beau être le moment où jamais, tellement l’heure du vernis est crazy, je n’assumais pas du tout.

Et puis, j’ai lu ça en début de semaine. Et je me suis dit, mais oui “pourquoi hésiter à porter quelque chose qui te plait tant … Assume cocotte!” Finalement, je m’y suis mise, et je suis toute contente, enfin, j’assume grave quoi. Ah moi le jaune* sur les mains. SI CA ME PLAIT! J’aurai tout le temps d’essayer tout le reste : des fluos, des pastels, des nudes, des pailletés et même … ça :

 

Hésitation 2 //

Trop mignon non? Il y avait des tonnes de micro-figurines à se coller sur les ongles. Dont ces petites têtes de chat. mi-ou mi-ououou.

J’ai hésité et puis à force de les regarder, je me suis rendue compte que les micros-têtes de chat à coller sur l’ongle, J’AIME PAS. ça me plairait en revanche énormément en forme plus graphique, genre un rond ou un carré noir. Quelque chose de gratuit mais pas Kawaï. Vous me suivez? Quelqu’un a-t-il vu ça quelque part? Non, je ne suis pas fan mais ma fille… et mon fils ont adoré!

Alors là c’est donc la parfaite transition pour ça :

Hésitation 3 //

Je suis une fan du blog de Terry Richardson. Fourmillant, drôle, stimulant. Jared Leto y passe souvent, mais là, il avait les ongles peints. Et là j’hésite… On dit oui? non? On croise les bras?

Lundi, émilie dans les commentaires a bien noté avoir “VU un homme avec du vernis orange fluo”. C’était mon frère. Disons que j’ai 3 frères, et que depuis quinze ans, le premier porte un chignon, le second du vernis à ongles, et le troisième… Il est trop jeune, on verra! J’adore le mélange des genres. vraiment. Mais là, si les hommes (hors les gothiques et mon frère) se mettent au VAO, alors… c’est génial ou pas? La mode et la beauté masculine ont tellement changé ces 10 dernières années. Ils portent des couleurs autant que nous, du rose notamment, et mettent 100 ans à se coiffer, choisir leurs sneakers. Et si le vernis devenait leur nouvelle conquête? J’hésite. Et vous?

* pour celles qui me posaient la question de la provenance de mon vernis jaune, c’est donc un truc ramené de la-bas, mais il y en un très beau chez séphora, chanel et ysl (s’il en reste). bonne trouvaille!