Peace and Love and Headspace

 

Ma merveilleuse amie Lili vient d’écrire un article sur une appli non moins merveilleuse, headspace. comme vous le savez, j’ai pris au printemps dernier un stage de Méditation en Pleine Conscience et cela m’a permis d’accéder à la paix intérieure (…)(parfois). disons que c’est le truc qui, après des années de psy, de travail sur moi etc, m’a permis de m’autonomiser. la vie est incroyable, mais elle n’est pas toujours facile (n’est ce pas?). la méditation est un outil simple qui me permet de trouver, en moi, les ressources pour faire face à nombre de situations. y compris difficiles. c’est une révolution dans ma vie. ni plus ni moins. et ce, sans avoir à aller élever des chèvres dans les Cévennes… ;p

Après le stage, j’ai continué la méditation. mais seul(e), c’est dur. alors quand j’ai vu Lili pratiquer quotidiennement, grâce à cette appli de méditation guidée, je me suis dit que c’était THE solution. les 10 premières séances sont gratuites, ce qui permet à chacun de jauger la pertinence ou pas de cette démarche. je me suis depuis abonnée pour un an (env. 60€) et j’avoue être totalement émerveillée par ce petit bijoux. la voix d’Andy me guide chaque jour de manière un peu différente. c’est facile, accessible, apaisant… et ça c’est super! allez, go, Go, GOOooOO!

 

ChildWood (#lpc)

Voici notre 3e post commun avec les particools du #lpc (le super crew de “Les Particules Elémentaires” pour ceux qui n’auraient pas suivi ;p); après le blanc, et summer, le thème imposé cette fois-ci est le bois. je voulais parler du bois tendre, des enfants qui grandissent, s’émancipent, s’initient, de l’adhérence de leurs petits pieds dans leurs sandales usées sur l’écorce, de toute l’intensité qu’ils mettent dans leur ascension, à ce moment précis où tout parait si important, des plus petits qui restent en bas à regarder, et qui rêvent de s’élever. entre la terre et le ciel.

bravo à Pépé Lolo pour la construction de cette cabane de rêve et à mes quatre petits aventuriers, pour leur montée épique.

je vous embrasse tendrement donc. très belle semaine à vous tous!

Retrouvez le Bois chez DominoGéraldineLiliLisaMathildeOliviaVirginie

Réaliser pour David Mallett, 3e


Ça vous a plu? je veux de beaux cheveux longs en forme de nuage NOW! encore merci pour tous vos messages d’encouragement. merci! ça promet! cela dit, y a pas que des interrogations importantes dans la vie; il y a des interrogations très très importantes : l’une d’entre vous serait elle intéressée pour aller se faire bichonner par Etienne ou Rishi… AU SALON j’entends! j’organise avec eux un concours pour vous remercier et vous gâter. voici les règles : laissez un commentaire pour leur adresser un message en direct. et on en choisit une au hasard. pour les personnes résidant en province ou à l’étranger et ne pouvant pas aller au salon, on vous enverra 3 produits. vous pouvez augmenter vos chances en participant aussi sur ma fanpage Facebook ou mon instagram. vous avez jusqu’au 12 octobre minuit.

encore merci à la belle actrice Natasha Andrews, à l’équipe de David Mallett pour la confiance qui m’est accordée et à l’incroyable Yuna, qui a accepté que nous posions sa chanson Lights and Camera sur cette video.

amusez vous (lire “lâchez vous”) et que la meilleure gagne!
je vous embrasse très tendrement.

Yuna – Lights and Camera

un chemin (partie 2)

salut la compagnie,

que d’amour, que d’amour. il m’est difficile de vous décrire tout ce qui se passe dans mon coeur et dans ma tête depuis vendredi. depuis toute cette dernière année. j’en pleure encore. tout d’abord un immense merci. les mots me manquent. merci infiniment pour tous vos messages, ici comme ailleurs, pour votre tendresse, votre partage. j’ai une chance inouïe de surfer baigner dans cet océan de vie. je répondais à l’une d’entre vous que le verbe aimer n’était pas qu’un sentiment vous débordant de toute part, c’est un verbe actif. et je crois qu’ici, ça ne manque pas d’action! hahaha. c’est un grand bonheur, une grande fierté, de pouvoir développer ça, en moi, et j’ose le dire… en vous. dîtes moi si j’abuse.

il y a 2 ans et demi, déjà, je vous racontais mon chemin, comment j’en étais arrivée à devenir colorDesigner. et je regarde le chemin parcouru depuis et… vous avoue ce que je ne vous avais pas dit à l’époque mais qui se résoud depuis. ici même. mon métier de colorDesigner, que j’adore et pratique toujours, avait un seul défaut : mes couleurs ne prenaient pas forme. je suis bonne en couleurs mais nulle en formes (ET VAIS DEPOSER CETTE PHRASE TELLEMENT ELLE EST HORS DU TEMPS). des flacons de parfums, des palettes de maquillages, des tubes de rouge à lèvres… disons que mes couleurs prenaient la forme que d’autres leur donnaient. mais mes couleurs à moi n’avaient pas d’autres développements, pas de destinées personnelles, pas de visage. je ne m’en souciais guère, c’était déjà bien d’avoir créé ma propre voie, d’avoir développé mon propre métier. non? mes couleurs n’avaient pas d’autres vocations. et puis, le blog s’est développé, dans une voie finalement parallèle à mon métier. et mes couleurs, dans mes vidéos, ont muté, elles ont enfin pris forme (vie?). et d’ailleurs, tout cela est tellement lié, qu’on s’en fout des couleurs. ça n’est qu’un médium. pour allez ailleurs. c’est une surface d’échange, une porte, pour vous communiquer tout ce qui me traverse. mes sentiments, mon émerveillement, la chance que j’ai de vivre cette vie, de vous rencontrer et de vivre parmi les miens. à votre contact, et au plus profond de moi, ce blog a été, et sera toujours, une surface de libération incroyable. je crois que j’ai plus peur de rien! hahahah

et puis, je voulais vous dire, et j’en tremble (comme quoi j’ai encore un peu peur), mais comme ça ce sera fait (ATTENTION LES ENFANTS, MAMAN DEPASSE SA PEUR)(et j’en mourrai pas!), je voulais vous dire que je vais réaliser un film. je dis ça… je ne sais pas comment, ni avec quels moyens. je vous le déclare, c’est tout! sans arrogance, aucune. je me mets simplement au pied de la montagne, sans savoir quelle forme ni quelle taille, elle fait. mais je vais monter. c’est sûr! et va falloir m’aider les poulet(te)s. et ne pas m’en vouloir si parfois, je poste moins, mais les images que j’ai publiées la semaine dernière font partie d’un projet plus grand, plus long, et qui s’impose à moi comme une nécessité. je ne peux pas l’expliquer autrement. alors ce film, c’est pas pour signifier que je suis devenue “une vraie” réalisatrice. j’en ai rien à carrer, non ce film c’est pour… “réaliser” ce que je suis. pour porter une voix et un message que vous commencez un bien saisir. étudier en école de commerce, puis en école d’arts, devenir colorDesigner, bloggeuse, puis réalisatrice, puis que sais je encore, c’est ça mon chemin : marcher sans cesse au plus près de ma vérité.

finalement, après avoir compris que j’étais une Femme Couleurs, la fille bien née d’une Porte Bleue et d’un Phoenix Rouge, je “réalise” de manière plus essentielle, que je suis le fruit d’un père militant, et d’une mère guérisseuse (nan mais parce que mini mémé, c’est pas que l’amour qui la remise sur pied hein!), oui donc je reprends : mon père est un militant dans l’âme et ma mère, une guérisseuse, et aujourd’hui, à 37 ans, j’ai choisi, à ma manière, de suivre leur trace.

mille mille baisers. et à demain (ne vous inquiétez pas, je ferme pas le blog ;p)