Me butterfly. Me Redac Chef pour Modzik Hors Série Beauté

Photo Boris Ovini, MU Eny Whitehead, Coiffure Fred Birault 

HAAAAAAAAA!!!!
Je sais même pas comment vous l’annoncer. Vous le partager. Ça fait tellement longtemps que j’y bosse sans pouvoir le faire!
Alors comment qu’on fait? Beh on le dit et puis c’est tout! : Anatole le boss de Modzik m’a confié la rédaction en chef d’un modzik hors série beauté. (Oui exactement comme le titre le laisse a penser…)

Ça fait 2 mois que l’on bosse comme des sourds (ça se dit ça?). Nous avons rendu les éléments a l’imprimeur hier. Ça sort le 12 avril en kiosque. 130 pages de beauté! 130!!! Il y aura de shootings et des itw dans tous les sens. Suis “on the rotules”.

Et en même temps super fière de vous présenter en teaser l’une de nos couvertures. Belle Émilie Simon!!!! Je voulais épouser le principe de son album, MUE, et la transformer. Je voulais de la couleur évidemment pour le faire. Elle qui pour le coup n’en porte pas. Elle s’est laissée convaincre et voilà le résultat.
Ça vous plait?!!!

Pour mon dernier post sur le bleu, quelqu’un m’a d’ailleurs laisse un commentaire “as tu vu la campagne dans le métro avec Émilie Simon. Ça m’a tout de suite fait penser a toi!”
Quel compliment!!!!

Pour vous faire patienter, nous vous invitons a participer a un concours pour gagner ce numéro spécial ainsi qu’un an d’abonnement a modzik. Ça s’appelle SELFIE WITH ÉMILIE. Tu instagram un portrait de toi avec la couv d’Émilie (soit dans le métro, soit pour les provinciaux avec l’écran de ton ordi sur mon post). Tu hashtag “modzikbeaute” “selfiewithemilie” et voilà!!!

J’en profite pour vous annoncer que Julie Buis et Lucien ont gagné le concours pour Air de Panache et recevrons très vite leur tresor!

Mille bises

J’ai hâte, hâte, tellement hâte. AAAAAHHHHHHHHHHH!

L’amour est-il bleu?

Yves Klein, le saut dans le vide

“Maman, l’amour, c’est bleu l’amour?” Léo et ses questions merveilleuses…
Mon fils chéri, je n’ai pas réussi à te répondre sur le coup. Alors plus tard, tu liras ces quelques lignes. Elles sont pour toi. Elles sont pour toi. Aussi. Elles sont pour vous. Bien sur.

Si l’on revient à ce que dit Klein, le bleu lui fait penser à des choses infinies. La mer, le ciel… Alors, par extension il en fait la couleur de notre sensibilité. Il dit que nous envoyons des hommes sur la lune, conquérir l’infini de l’univers mais que nous oublions toujours de conquérir cet espace intérieur. Ce qu’on a dans le ventre, dans le cœur. Et si nous partions conquérir notre sensibilité?! cet autre infini, qui est en nous?
Klein nous place devant ses monochromes. Il dit “je vois les traits de pinceaux comme autant de barreaux de prison.” Ces monochromes comme surface de libération, sont plus hauts qu’un homme et plus larges que ses bras ouverts pour que chacun puisse à partir d’une surface fermée faire l’expérience d’un infini. tu me suis? Son fameux bleu, le IKB, International Klein Blue est un bleu outremer qu’il a réussi a agglomérer sans trace de médium. Car d’habitude si tu mélanges ce bleu à n’importe quel médium, il perd automatiquement sa superbe. Il se jaunit à l’huile, se blanchit à la gouache, se fonce à l’eau, comme un cailloux que l’on mouille.
Entre le rien et le sublime, il n’y a qu’un pas. Notre regard. Notre envie. tu verras, toi aussi tu seras happé, hypnotisé. Electrisé.
Alors l’amour oui, en ce sens Léo, ça peut être bleu.

Et puis tu sais, le bleu c’est aussi la couleur de la déprime, des états d’âme “damn, i’m feeling Blue”, c’est la couleur de la trouille. Ce puit sans fond que l’on fait mine de ne pas voir. que l’on occulte. Sans même s’en rendre compte.
Encore une fois, ça colle pas mal.

Kandinsky lui, c’est le premier a avoir étudié la sensorialité des couleurs, ce qui, au delà des symbolismes particuliers à chaque culture, peut être partagé universellement, factuellement par chacun. Donc si on se met devant un grand mur bleu, ou devant un Klein, ce qu’on sentira c’est un dynamisme exacerbé, avec un double mouvement, qui part au loin et en même temps rentre en lui même (le jaune au contraire va rayonner et venir t’ attraper l’œil). Alors il y a quelque chose de contemplatif, quelque chose qui nous emmène, nous emporte, peut faire peur aussi. Encore. Oui l’amour serait encore bleu mon garçon.

Et puis enfin, le bleu c’est la couleur de khrishna et de l’érotisme en Inde. C’est un bleu profond mais presque fluo. Hyper excitant. Cette valeur énergétique est reprise en chromathérapie et en hypnose. C’est une couleur énergisante, ressourçante, qui te rend invincible, crée un bouclier de confiance, comme une brume épaisse faite d’infinie gouttelettes bleues. Douces et bienveillantes.

L’amour, c’est bleu?
Le bleu c’est tout ça en tout cas. Et le Klein, j’en fais mon spotted #39. allez zouh!

Alors en plus de l’Amour est Bleu de Vicky Leandros, que je trouve un peu pourri (on t’apprend n’importe quoi à l’école), tu iras écouter la chanson de Toyface, Flight, que j’ai mise sur une vidéo avec ta sœur au printemps. Car je viens de m’en rendre compte, elle commence comme ça : Let’s fly // Terrify // Over this bewildring sea… toi aussi mon garçon, je te souhaite un jour de voler aux dessus des mers. d’avoir peur mais d’y aller tout de même.

Que vive le bleu. Et un océan d’amour pour tous.

Chromatic Think

C’est la classe internationale sur l’hexagone, car me voici citée dans plein d’articles portant sur la couleur. #superfierté!

Merci encore à Lili Barbery Coulon du M, le Monde, Charlène Favry de l’Obsession et Sabine Maida de Grazia, pour leurs itw. ça me plait tellement de pouvoir réfléchir sur les tendances ou même plus largement sur des sujets de société en rapport avec la couleur. MERCI!

Outre mon intervention, je vous invite à courrir chercher le dernier M, le Monde avec un supplément beauté de toute beauté!

d’ici là, un peu de lecture donc. je n’ai pas trouvé celui du grazia, mais voici les 2 autres articles, plus celui que vous me réclamiez sur parole de mamans :

L’argument du Pigment de Lili Barbery Coulon

Fièvre Rose de Charlène Favry

Superbytimai dans Parole de Mamans

C’est l’occasion pour moi de tourner une page, avec une nouvelle couleur, le bleu du printemps parisien, clair et en même temps profond, énergisant, et que j’ai retrouvé dans les maquillages d’une makeup artiste incroyablement inspirante, Isamaya fFrench (on en reparle très très vite). bienvenue à mon spotted #38.

et mille bises à vous!

 

Timai par Alex Brunet pour Paulette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Veste Kenzo, Tasse Coeur Ardent Aurélie Dorard, assiette Desire,  lithographie originale Love de YSL, Newton, Elisabeth Peyton, Caravage, aimant Underground from London, bougie David Mallett


Hello à tous! vous me manquez les poulets, je suis trop contente de blogger ce matin! la semaine dernière, on m’a dit que j’étais sur le site d’Alex Brunet. je savais bien qu’il m’avait prise en photos (hahaha) pour Paulette, mais j’avoue, j’ai adoré découvrir le résultat sur son site.

Merci au magazine rien que pour ça et pour la très longue itw qui m’est accordée dans son dernier numéro Color Block. vous pouvez courir aller l’acheter, pas que pour moi d’ailleurs mais pour toute l’énergie qu’on peut y trouver. c’est top! j’apparais aussi dans Paroles de Maman si vous voulez tout savoir, avec un très bel article qui parle du blog. weuhou! merci infiniment!

alors, revenons à ces photos, parce que j’ai pas fait assez d’auto-promo je trouve qu’elles me ressemblent pas mal. et c’est finalement assez rare. vous me direz si vous voyez ce que je veux dire… #bordel. hahahaha. allez, je vous fais un tour guidé de plein de détails “de oim” chez oim.


table Lalinde Sentou, miroir coeur Marc Jacobs, Lip Pencil Nars, ruban Mokuba, Cartes de voeux by Lisa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

buffet bleu de ma grand mère, Huile solide de massage Arty Fragrance, masque en porcelaine renard Aurélie Dorard, petit chat content, vase multiple Frederique Garrigues, assiette libellule Astier Villatte, sceau en marbre du vietnam, vernis paillettes géantes bleues Uslu

 

Chemise en jean Kitsune, micro jupe à pois du vietnam, BO Alice Hubert, talons aiguilles Zanotti, canapé Coogee, ventilo portable Windy, skate en plastique Decathlon

 

quelques échantillons couleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paniers plastiques du marché de Ben Than (HCMC), pull ajouré Pièces d’Anarchives, pantalon et baskets Kenzo, bracelet de Sapa, chaise calypso, cartes postales Sugimoto, Andy Warhol, poster Walton Ford, valise appartenant à mon père quand il est arrivé en France à 17 ans

je vous embrasse beaucoup, beaucoup! très belle semaine à vous!