Le Tartare de Franck

 

woh piting que j’ai faim! Peut être avez-vous reconnu Berthy, notre héros du cari Mauricien? Franck, le Chef cuisinier était tellement heureux de nous présenter cette recette “pour faire danser nos papilles!” que c’était un vrai plaisir de le filmer. En revanche, je ne sais pas quand je pourrai regoûter du coeur de cet “arbre millionnaire”. ça ressemble un peu (un peu hein), à de la noisette fraîche. damn… woh piting’ que j’en ai envie là, maintenant!

haaaaaaaaaaaaa

Encore merci à l’équipe du Dinarobin pour leur accueil.

j’espère que ça vous a plu. bon app’

Omar Sosa – El Alba

Chassol : le Soleil Mélodifié

 

La vie est un peu surprenante. il y a quelques mois, un ami m’envoie cette vidéo incroyable de beauté “peut être cela relancera-t-il ton processus de réconciliation avec l’Inde!” qu’il m’écrit! (on reparlera peut être un jour de ce désamour, mais c’est un autre sujet). je clique et là je tombe raide, mais raide vous pouvez pas savoir. tellement simple, tellement pur, tellement beau. la musique, les images, les répétitions. tout me plait. je vois alors “Chassol” ( à ce moment là, je ne sais pas que c’est le nom du compositeur, ça pouvait aussi bien être un nom d’album, de projet, celui du vidéaste, que sais-je?). je google. et tombe sur son profile, son album Indiamore (il est pas génial ce titre?). et là je tombe raide, mais raide, raide, raide. j’achète l’album (ICI), me le passe en boucle. je suis émue par la corporalité des voix, des discussions “mélodifiées” comme il dit. et puis la texture du clavier, les mélodies. ses musiques crées de cette manière m’évoquent mille images… mille voyages. évidemment.

viennent ensuite les attentats de Charlie. l’album continue de m’accompagner comme un refuge qui doit rester là avec moi, autour de moi. un peu comme les paillettes qui ne me quittaient plus. eh oui, je mets alors “Music is God, My Love” pour mon tutoriel “Golden Resistance“.

beh vous savez quoi, son attachée de presse lit le blog. Nan? Siiiii! beh hey, Judith a organisé un tournage! elle m’avait mise au courant que Chassol sortait un autre projet, BIG SUN, sur le même principe mais en Martinique (Chassol en est originaire). j’ai juste eu le temps avant le ddv, d’aller voir le spectacle en forme de sculpture cousue main sur Arte, mêlant la vidéo à la musique (ouais, bien sûr, je tombe raide, mais raide). en arrivant chez lui, je suis accueillie par un autre attaché de presse. je comprends que je ne dois pas faire de bruit. en fait, un journaliste est là avant moi, et puis après, Chassol doit se préparer pour… le Grand Journal (juste). et là, je me mets pas du tout la pression, mais alors DU-TOUT. et puis la suite, vous venez de la voir… du soleil quoi.

merci infiniment pour cette générosité, pour cette grâce. c’était absolument magique de rentrer dans le processus créatif d’un artiste qui sans le savoir m’a déjà tant accompagnée.

Waaaaa-hou!

j’espère que cela vous a plu, longue vie à BIG SUN; désormais dans les bacs, allez-y cliquez!

mille bises à tous, et très beau weekend!

20 ANS // Géraldine

Tomber sur une vieille photo de soi. à 20ans. Décrire l’émotion qui s’en suit. on retrouve aujourd’hui la très charismatique Géraldine Dormoy. Je la trouve incroyable sur cette photo. à la fois incandescente et en même temps, pas tout à fait convaincue. Quelque chose de très propre à cet âge peut être? Voyons ce que Géraldine a à nous dire sur ce “je” lorsqu’il était un autre. On se retrouve dans les commentaires!

 

 

J’ai eu un peu de mal à trouver une photo de moi à 20 ans « montrable ». Sur tous les vieux clichés argentiques soigneusement rangés dans mes albums, je n’aime pas ma tête. Je me trouve le teint trop rouge (en 1996, les filtres Instagram n’existaient pas), les joues trop rebondies (je faisais des crises de boulimie). Et impossible de trouver une photo de moi sans clope à la main !

 

Finalement, je me suis arrêtée sur celle-ci. Je ne sais plus où la photo a été prise. Ca ressemble à un restaurant (on fumait partout à l’époque). C’est vraiment moi. Le regard confiant mais la moue légèrement dubitative. On ne le voit pas bien sur la photo, mais je porte un pull Zara à rayures que j’adorais (je l’ai gardé jusqu’à ce qu’il soit plein de trous). Mes cheveux tiennent bien en place, raidis par les défrisages à répétition.

 

En regardant cette photo, une chose me frappe surtout: je suis tellement plus heureuse aujourd’hui !
Je me sentais tellement seule et incomprise à 20 ans ! Je n’avais pas d’amoureux, pas d’intérêt pour mes études en école de commerce, et aucun blog où exprimer mon désarroi. Je ne m’aimais pas, n’avais pas encore réussi à poser de mots sur mes maux et m’étais progressivement emmurée dans mon manque d’estime. A 38 ans, j’ai un mari et un fils que j’aime, un job qui me passionne, des amies qui m’inspirent, une coupe de cheveux qui m’a réconciliée avec mes boucles… Le plus bel âge, ça ne serait pas plutôt 2 x 20 ans ?

Café Mode

La Playlist Impulson de CQFDa #8

Yeehaaaa! rien de tel que cette magnifique playlist pour célébrer ce dimanche ensoleillé. Encore un immense merci à Guillaume, aka CQFDa, pour cette playlist douce et super classe. le remix du divin Tarika Blue à 5’15 est incroyable. big big <3

ENjoy!!!