République, j’arrive!

il est 1h43 et je ne dors toujours pas.

ce que c’était beau. ce que c’était bon. grand. la foule était compacte, bienveillante, presque douce. les larmes me montaient à chaque vague d’applaudissements. il y avait tellement de monde, que je ne suis jamais arrivée à République! quelle joie et quelle fierté. on était tous ensemble, ensemble. c’était massif, mais surtout c’était… possible!

les jours précédents ont été abominables. ma fille me faisait des câlins et des dessins “plain de bisous” pour m’apaiser (faut que je l’aide en orthographe semblerait-il). je ne pouvais pas tenir de conversation. autour de moi, on avait la nausée, on ne pouvait rien avaler, on ne dormait pas bien, on se réveillait avec les yeux anormalement gonflés. les corps parlent. pour ma part j’ai des bleus partout de tomber sans cesse, de me cogner. la perte de repères sans doute, le vertige : en France, des Français tuent d’autres Français parce qu’ils dessinent, sont juifs ou flics? ah non, ça passe pas. comme vous, j’ai été abasourdie d’entendre des récits d’enfants “ils auraient pû n’en tuer qu’un, douze, c’est trop”. comme une lame qui m’aurait fendue en deux.

nous avons marché hier, et ce que la France était belle comme ça. nous étions là pour pleurer nos morts ensemble, pour prendre soin de nous dans cette foule incroyable, pour dire aux autres, pour nous dire qu’on n’avait pas peur. nous sommes debout, nous avons des valeurs. nous sortons les défendre. pour construire aussi un avenir, je me suis dit qu’il fallait continuer. je me suis dit que je portais aussi une responsabilité. que toutes ces années, “jusque là tout va bien” comme ils disaient dans la Haine, toutes ces années, je n’ai pas voulu voir les dangers qui aujourd’hui nous pètent à la gueule. que je dois faire mon examen de conscience. j’ai regardé, comme vous tous énormément de vidéos, dont voici les plus marquantes.

> Robert Badinter sur France Inter

> Philippe Val qui vient de perdre tous ses amis

> Jeannette Bougrab en colère

> l’Imam de Drancy 

> Brigitte Gabriel sur Benghazi (sa réponse à partir de 4’07)

tout ça me fait réfléchir. je ne sais encore quoi penser mais ça avance.

et puis, je suis fille d’immigrés, la France a donné une chance à ma famille, j’ai bénéficié d’une scolarité, je n’ai pas connu la guerre, j’ai une police qui me protège. il faut que je rende. ces événements malheureux m’ont fait prendre conscience de mon manque de conscience justement. J’y ai compris le sens des mots liberté, égalité, mais aussi fraternité. et je vais chercher activement une manière de me rendre utile pour les autres, pour ceux qui en ont besoin et pour mon pays. ça va passer par des choses simples, du soutien scolaire par exemple, ou réaliser des vidéos avec les gamins, j’en sais rien, mais je dois faire quelque chose. chacun peut être utile.

je pensais pas dire ça un jour, mais : Vive la République!

JE SUIS CHARLIE

voilà plus de 24h, que je reviens ici régulièrement. que je n’arrive pas à vous écrire. j’ai posé une écran noir ce matin. mais je n’arrivais pas faire d’avantage. toujours ce sentiment de dévastation. de tristesse immense. comme un trou béant dans le ventre. une violation profonde. je pense aux victimes, blessées ou tuées comme des bêtes par cette bande de salopards… l’horreur…

je vais place de la République; je regarde ce lion si fier et cette statue si grande, si haute, cette figure féminine sous laquelle est inscrite dans la pierre “à la Gloire de la République Française”. et je pleure, je pleure.

et en même temps, il faut bien se mettre debout. je suis debout, bordel de merde! je pense à ceux que j’aime, à mes enfants, au monde que j’aimerais construire pour eux, et celui qui semble se dessiner à la place. et puis à nous aussi. nous tous ensemble. faut qu’on reste ensemble là. OKAY?!

La liberté d’expression pour moi, c’était comme le dit Titiou Lecoq, un mot un peu vain. “ouais eukay…pfff” ce qu’on est bête quand on ne sait pas. quand on ne sait pas la chance qu’on a. mais là, ici, je veux dire qu’on a tous à faire quelque chose. et pas en se taisant dans l’espoir que ça passe, pas en l’ouvrant pour asséner des conneries côté extrême droite (j’en connais une qui se frotte les mains et ça me fait des haut-le-coeur), ou racisme ordinaire “ah bon, t’es musulman? mais ça te fait pas réfléchir tout ce qu’il se passe?”. non, ce qu’on peut tous opposer à ces extrêmes qui vous disent quoi penser, qui vous dise de vous soumettre, qui vous disent d’avoir peur, c’est plus de démocratie face à la barbarie. plus de liberté, plus de laïcité, plus d’amour, plus de rire. j’aimerais vous dire aussi, qu’on peut aimer les religions, qu’on peut les détester, qu’on peut s’en foutre, qu’on peut être à Paris, à Olso, au Pakistan… on est tous égaux. et d’ailleurs, pour ces cons aussi, on est tous les mêmes. rien ne sert de s’opposer les uns aux autres. on n’est tous ensemble, dans la même barque. et on est très nombreux. immensément nombreux. il ne faut jamais cesser de croire. il faut marcher. se mettre debout. ensemble.

je vis, nous vivons dans un pays magnifique où l’on a le droit de s’exprimer, où l’on a le droit à une éducation, où l’on peut… blogger!!!! et je ne veux pas céder à la peur, parce que demain, les cons ils pourront dire “nan mais ce serait pas obscène un blog beauté? allez oui, on n’a qu’à dire ça!” ou “nan mais elle aurait pas fait un beauty portrait avec une musulmane? elle est dangereuse nan?”. on va laisser ça se développer en nous? de la peur? ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE!

je suis triste à l’idée que cela devienne un acte militant de se rassembler, de s’exprimer, de ne pas avoir peur, de rire, de juste… VIVRE. mais je garde la joie et la fierté d’opposer ces valeurs que je sais maintenant, au plus profond de moi, inaliénables. JE SUIS CHARLIE.

avec tout mon amour

Mon Itw pour l’Express Styles et autres histoires


Tea Time avec Timai par LEXPRESS, réalisation vidéo par Pascale Leray

wellooooo les biquounets!

et très très belle année à vous tous. Je vous souhaite de belles couleurs, de belles émotions, des montagnes de brouzouffes, une santé du tonnerre, tout l’amour du monde et puis c’est tout!

on commence l’année avec cette itw QUE JE TROUVE CANON! Elle a été réalisée par  Elodie Bousquet, pour l’Express Styles avec un “complément d’enquête” pour son blog, l’aparté beauté de mai hua, hahaha.

Cette vidéo m’a touchée parce qu’elle mêle savamment plusieurs aspects de moi (mon métier, mes interrogations, mes vidéos, mon lien au blog et à vous), et puis il y a aussi des photos de mon compte instagram, dont certaines datent et que je n’avais pas vues depuis très longtemps. ça m’a fait l’effet d’une pitite restrospective et je dois dire que j’ai tellement changé au contact de ce blog, que ça m’a pas mal émue. j’ai changé physiquement et psychologiquement à votre contact. ce blog m’a permis, entre autre, de m’ouvrir, de me connaitre et d’une certaine manière de “me” rencontrer.

mon frère Lâm, qui m’avait tellement tannée pour que je lance mon blog a écrit un très bel article pour les 10 ans du sien (nan mais 10 ANS!)(sans déconner) où il raconte très bien ce lien spécifique que l’on a à son blog et que les réseaux sociaux ne remplacent pas du tout (au fait, vous me followez oui?!). je me sens chez moi ici, mais je sens surtout une sorte de miroir inconscient, entre mes désirs véritables, mes réalisations, mes ratés…

alors pour boucler la boucle avec une anecdote (faisant écho à celle du début de la vidéo donc)(le bonhomme)(sur sa moto)(vous suivez?). il est vrai que vous et moi, on se croise de plus souvent dans la rue, dans le métro, à la caisse du monop, “vous êtes bien Timai? du blog?”et je vous remercie du fond du coeur parce c’est toujours un étonnement pour moi et un plaisir évidemment. c’est assez… pioufff incroyable! bref, je vous raconte la dernière en date : Je suis partie rencontrer une lectrice pendant les vacances, je vous en reparle vite, et dans le train du retour dimanche, j’étais avec les enfants, à repenser à notre voyage, super émue. et il y avait un jeune couple au fond, là bas, et plein de gens entre nous. beaucoup de monde dans ce train. un dimanche de retour de vacances quoi. en descendant, on se retrouve nez à nez avec nos grandes valoches et le TER qui va bientôt s’arrêter à Rennes, et là le bonhomme du couple s’approche et me dit : “en tout cas, merci pour vos vidéos : ma chérie me fait de super boBun à la maison maintenant!”

hahahahahahah. JE VOUS JURE QUE C’EST VRAI!!!! allez cheers et encore une très très belle année à vous! et encore mille mercis à Elodie et l’Express Style! de l’amour!

Bises d’une touriste


Comment ça, j’ai pas posté depuis bientôt l’année dernière?! à vrai dire, il est bientôt 3h du matin, je n’ai pas fini de bosser mais viens ici, aux nouvelles. alors les chéries, comme ça va? dîtes moi un peu! vous me manquez énormément et j’ai au moins 10 vidéos pour vous dans les bacs mais arf… tellement de travail. il faut que je dorme aussi… non?

sachez en tout cas, que je ferme peut être la boutique pendant les fêtes (enfin je dis ça, c’est même pas sûr), et que malgré la fatigue (attention syndrome kaliméro) je ne pouvais me résoudre à ne pas passer par ici avant 2015, avant Noël. donc quoi qu’il arrive (qui sait, vais peut être clamser sous une montagne de vidéos beautés à livrer)(vieillir prématurément c’est plus probable)(#kaliméro… ho ho ho)(l’est tard)(hahaha), donc quoiqu’il arrive, je vous envoie plein de belles pensées pour cette fin d’année. prenez soin de vous et des vôtres, reposez vous, prenez des bains, embrassez vos enfants, faîtes l’amour. tout ça, tout ça. laissez des coms (bordel de merde!). okay? et on se revoit vite!

je vous embrasse très tendrement, très fort, avec un paris tout ensoleillé derrière moi (et qui sait ce qui m’attend devant?)

à très très vite!