i wanna be happy… Allez, écoutez-moi cette merveille et on se retrouve après!

Ce que c’est beau!! alors, peut être le savez vous, je figure dans un article de Lili paru dans M, le Monde, sur les bloggers professionnels; va sans dire que je suis sur un nuage, mais en plus, cela m’a donné envie de vous en dire d’avantage et d’ouvrir un peu le débat là dessus. le sujet des bloggers et de l’argent qu’ils gagnent est un sujet délicat, et je l’ai vu traité avec beaucoup de finesse, de bienveillance et d’intelligence. Lili, you rock! alors, je vais tenter d’en faire autant et c’est pas gagné parce que ça se résume à … I WANNA BE RICH… hahaha! Je fais référence bien sûr à cette merveilleuse chanson de Raoul Mindon.

Alors d’abord, SUIS JE UNE PROFESSIONNELLE?

oui et non. je commence par le non, car vous le savez, j’ai un métier, et c’est avec ma profession que je gagne ma vie, paie mes factures, mon loyer à Paris, de quoi manger pour la famille etc. et en même temps, oui, dans le sens où je ne suis pas comme Lili justement, Lâm ou Marie, averses à toute opération avec les marques. c’est je pense à ce prix qu’ils trouvent leur liberté : la gratuité de leur démarche. Parce que oui beaucoup de marques m’approchent pour me proposer des projets et parfois je trouve ça plutôt génial. donc on y va. dans ce cas, je vous le signale toujours, en vous parlant d’une … “opération”. Aujourd’hui, je ne vis pas de mon blog, cela dit, je trouverais absolument GENIAL de pouvoir le faire. et même, de pouvoir en vivre bien. et c’est en ce sens, j’imagine que je suis plutôt du côté pro de la chose. Je vous dis tout ça dans un pays où n’est pas bon de parler argent, mais je n’ai pas trop cette gêne et surtout, je crois que c’est important d’être honnête. d’être honnête avec vous. et d’être honnête avec moi (I WANNA BE RICH)(hahaha). Car dès lors, je pourrai dire que je gagne ma vie… honnêtement. Vous ne m’en voudrez pas, j’en suis sûre.

href=”http://www.superbytimai.com/wp-content/uploads/2012/12/20121219-081213.jpg”>20121219-081213.jpg

autre question : PERD ON SA LIBERTE EN GAGNANT DE L’ARGENT VIA SON BLOG?

oui et non. j’ai mis du temps à répondre à cette question. ca m’a beaucoup tiraillee. et c’est pour cela que je commence seulement maintenant à faire des opé. avant je refusais tout parce que je me méfiais et me disais plutôt “oui”, c’est trop risqué. et puis en fait, après mûre réflexion, j’ai vu que c’était “non” dans le sens où la ligne édito ne change pas. je contrôle et suis heureuse de chaque post que je fais. je ne vous dis JAMAIS que je porte des trucs que je ne porte pas, je ne pousse pas à la conso, ni au clic (je precise d’ailleurs que je ne fais pas d’affiliation)(et que cela serait mentionné si cela arrivait). Dans ce sens, je reste une grande amateur; la gratuité occupera toujours une part importante du blog. vous inquiétez pas, il y aura toujours des pompons et des fous rire ici! en même temps, n’importe quelle profession demande quelques contraintes n’est ce pas? genre, je le fais avec amour ce blog, mais ça me prend un temps, que c’est pas poss! enfin, disons que pour moi, la plus importante des contraintes, s’est de veiller à … garder ma liberté. “TO BE RICH” oui mais pas a n’importe quel prix! mon humble avis est que l’argent peut la menacer, comme au contraire la pousser : c’est quand même génial tout ce qu’on peut créer quand on vient de signer un bon devis, non?!!!! hahahah. faut juste être du bon côté. en en parlant avec la géniale Debra, elle m’avait dit “go mai, and be ambitious!” Elle a tellement raison. ça résume bien mon “state of mind”.

alors, voilà, tout ça pour vous dire tout ça. le propos est moins de réfléchir à la blogosphère, chose qui est intéressante mais qui ne m’intéresse pas tant que ça. Je voulais surtout être transparente et vous tenir un discours honnête. je ne sais pas ce que vous pensez de tout ça. si cela vous intéresse, vous pouvez aller me poser tout plein de questions en com. je compte sur votre finesse, votre bienveillance et votre intelligence. j’éditerai les réponses qui me semblent intéressantes, et vous embrasse très fort.

l’article de lili

les paroles de State of Mind

ATTENTION UN “POUSSE AU CLICK” : HARE ARE THE EDITS
Lire la suite