unMade Up

 

Voilà bien longtemps que je ne suis pas passée vous voir. en même temps, la parution hier de mon “interview de maman” sur Café Mode me ramène ici, comme une nécessité. faut qu’on debriefe! allez la lire et revenez, je vous attends!

Ayé?!

L’itw avec Géraldine a duré 2 bonnes heures, carrément. elle voulait tout savoir et tout comprendre, notamment sur ma propre enfance. c’était difficile, remuant et pourtant avec elle, je n’avais pas de problèmes à le formuler, à me dépouiller. ce qui m’a le plus touchée, après la lecture de son article (ohlala quelle émotion), ce sont les commentaires, qui m’ont émue aux larmes. il m’est absolument impossible de justifier pourquoi je me raconte autant, car oui, plus ça va, et plus la frontière entre l’intime et ce que je rends publique est complexe à définir.

j’ai toujours bloggé pour exprimer ce que j’avais dans le ventre (parfois le coeur aussi)(parfois la tête aussi), mais peu à peu, je découvre la force du partage. comme Géraldine, je suis accroc à vos com. il me semble que le blog m’a aidée à me dépouiller petit à petit, et je crois ne pas le faire pour une communauté de voyeurs. il me semble que je le fais parce que justement je ressens un vrai partage avec vous, et que cela me donne une confiance incroyable. je ne publie jamais rien “pour vous”, je veux dire “dans votre intérêt” ou pour satisfaire une attente, je le fais pour moi. cependant l’échange que cela suscite, me nourrit avec beaucoup d’intensité. et cela me permet d’assumer une part de fragilité, de vulnérabilité dont je ne savais que faire avant. C’est d’une certaine manière aussi le propos de Lili de Ma Récréation sur sa vie en dehors d’instagram. ce fut aussi celui de Lise de Tendance de Mode sur sa bipolarité. cela m’avait bouleversée et inspirée.

personnellement, je trouve ça très difficile de trouver sa vérité, on peut facilement se raconter des histoires, poser, penser qu’on a raison, que c’est l’autre le con. la vie m’a d’ailleurs souvent montré à quel point mes convictions étaient fragiles, à quel point je pouvais me tromper (on le voit dans l’itw non? ;p) mais je tenterai toujours de tendre vers cette vérité. oui c’est une tentative. et je trouve tous ces partages incroyablement riches d’humanité. d’une certaine manière, je trouve ça vertueux. un peu expié, je vous l’accorde, mais vertueux. alors on continue!

pour en revenir à cette itw, Géraldine se demandait comment raccorder ma part “sombre”, dit elle, et ce rire tonitruant, qui semble-t-il, fait ma signature. vous savez, on a tellement chialé ici, on a tellement ri aussi, que j’ai compris une chose : mes chagrins et ma joie ne sont qu’une seule et même chose. les 2 faces d’une même pièce, moi. et je suis très heureuse de pouvoir le découvrir, et le partager ici.

avec cette chemise toute bariolée, mes bijoux dépareillés mais… sans fard.

mille mille câlins et encore merci Géraldine!

SuperPlaylist

Timai SuperPlaylist

 

Sky Mirror d’Anish Kapoor, à Versailles

 

Salut la compagnie,

hier en sortant d’un tournage un plus tôt que prévu au pied du château de Versailles, la bonne idée me prend de passer a la piscine voir les oeuvres d’Anish Kapoor. hyper visuelle, d’une certaine manière hyper photogénique, monumentale, l’expo avait tout (me) plaire. je n’ai pourtant pas retrouvé le transport, la magie viscérale vécus au grand palais il y a quelques années pour Leviathan. à l’époque, en m’enfonçant dans les boyaux de la bête, en touchant sa peau qui donnait l’impression de respirer, j’avais eu l’impression incroyable de toucher son âme. peut être était ce dû à la chaleur et la réverbération presque accablantes, car il me semble percevoir de la poésie dans cette photo…

bref, je rentre à la maison bosser et me rends compte qu’il est sans doute grand temps de vous partager la playlist de mes 4 ans de blog. j’avais totalement oublié!!!! c’est ICI. chaleur ou pas, ça me file la chair de poule de retrouver le blog de l’année passée en son uniquement. j’espère que ça vous plaira!

n’hésitez pas à partager. mille bises!

Bruno & Nicolas : une histoire ultra-sex (int. aux -16ans)

ATTENTION / CONTROLE PARENTAL TO THE MAX : CETTE VIDEO EST A VOIR ENTRE ADULTES!!!!!

L’autre jour, je me retrouve invitée par un ami de longue longue date pour aller voir A la recherche de l’Ultra-Sex au Max Linder. j’avoue avoir longuement hésité. C’est vraiment spécial de se retrouver dans une salle de 600 personnes à regarder un porno! (sans déconner!) j’avais vachement d’appréhension, comme tout le monde j’imagine; le film commence et là, je pense que les 600 personnes ont passé 1h30 à rire non stop. non en fait on riait pas, on hurlait de rire (me dîtes pas “surtout toi non?”). réalisé sur le même principe que “Message à Caractère Informatif“, leur série culte réalisée à partir de films d’entreprise, c’est sans jeu de mots bidon, c’est le film le plus WTF que j’ai jamais vu. je peux même pas vous décrire le truc tellement c’est… je peux pas! mais si vous voulez découvrir comment faire l’amour en patins à roulettes, n’hésitez plus!
alors après, je sais pas comment, je me suis retrouvée dans cette chambre SM d’un love hôtel… hahahah

pour les parisiens, le film se joue au Luminor tous les samedis de l’été à 22h! allez y entre potes. je vous assure. à la projection, j’ai même vu les parents de mon ami!!!

encore merci à Bruno et Nicolas, vous être supers!

Géraldine : les 10 ans de Café Mode


Aïe aïe aïe, que de beauté! quand Géraldine m’a annoncé qu’elle fêtait ses 10 ans (10 ans!!!!!) de blog, j’ai tout de suite voulu filmer cet événement. ma manière de lui faire un cadeau maison. Elle m’a dit “tu verras, il y aura plein de trucs. ça sera certainement un peu bizarre mais j’y mets tellement de moi que ça finira bien par me ressembler.” à vrai dire, je ne l’ai pas du tout reconnue! hahaha, je veux dire : ça m’a totalement dépassée. Elle m’a totalement dépassée. Geraldine que je connais plutôt comme celle qui s’interroge, celle qui interroge, celle qui tente de comprendre, doute, etc… je l’ai découverte épanouie et “posée” comme un immense bouquet Debeaulieu. tellement belle et majestueuse dans sa longue robe dos nu…

je n’ai malheureusement pas pu venir pour ses tables rondes en journée mais la soirée était un enchantement invraisemblable. certainement inspiré par ces lieux magiques, ces fleurs d’une beauté extravagante et si paisible. mais surtout, nous étions tous transportés par la présence radieuse de Géraldine. j’aime aussi énormément ce qu’elle dit de la bienveillance qui l’entoure et de sa vision du blog. Cette parole tenue et expérimentale…

et je ne suis pas prête de l’oublier, pour au moins 10 ans encore.

Joyeux Anniversaire et longue vie à Café Mode!